Nouvelle Calédonie: alerte au tsunami déclenchée suite à un seïsme

Share

Un séisme de magnitude 8,1 est survenu à proximité des Kermadec, des îles inhabitées du Pacifique qui font partie de la Nouvelle-Zélande. Une alerte au tsunami en a découlé pour le pays, tandis que les autorités ont évoqué un risque avéré pour la Nouvelle-Calédonie.

Les services d'urgence néo-zélandais ont également ordonné l'évacuation de zones côtières sur de longues portions de la partie septentrionale de la Nouvelle Zélande (l'île du Nord), après ce séisme qui n'a semble-t-il pas fait de victimes et qui s'est produit à un millier de kilomètres de là, selon l'observatoire américain USGS. L'alerte tsunami est désormais levée sur l'ensemble des territoires français du Pacifique. Sa magnitude: 8,1. D'autres secousses ont été enregistrées avant dans la région. Il faut que les gens quittent les plages et arrêtent toute activité nautique.

En Polynésie française, l'alerte a été déclenchée jeudi en fin de matinée (vers 23H00 GMT jeudi). "La population peut regagner la côte", a déclaré l'Administration supérieure de ce territoire situé à quelque 16 000 km de la France métropolitaine.

L'est de l'île du Nord de la Nouvelle-Zélande a ressenti ce 4 mars les secousses d'un séisme de magnitude 7,3, rapporte la National Emergency Management Agency.

Et vers 12h25 heure de Nouméa (02h25 heure de Paris), le ministre Sébastien Lecornu a annoncé que l'alerte était " levée sur l'ensemble des territoires français du Pacifique ". L'Agence nationale de gestion des situations d'urgence a indiqué que " les plus grosses vagues sont passées ", sans faire de dégâts, et que " toutes les personnes qui ont évacué peuvent désormais rentrer ".

La sécurité civile procède aux évacuations.

Toutefois, l'océan reste scruté avec attention malgré ces premiers soulagements.

D'après les premiers témoignages sur les réseaux sociaux à 11 heures locales, aucune vague d'ampleur n'avait été observée mais le phénomène pourrait durer plusieurs heures. "Malgré des hauteurs de montée des eaux constatées inférieures aux prévisions, le laboratoire de géophysique de Tahiti restait en alerte".

Share