AstraZeneca réduirait de 67% la transmission du virus — Coronavirus

Share

Contestée par ses voisins européens, la stratégie vaccinale de Londres a été confortée ce mercredi 3 février par une étude prouvant l'efficacité du vaccin AstraZeneca/Oxford dès la première dose pour freiner la transmission du Covid-19. "Il manque des données pour les patients de plus de 65 ans". En attendant, ce vaccin doit aller de préférence aux professionnels de santé et du secteur médico-social de moins de 65 ans, quel que soit leur lieu de travail, puis aux personnes de 50 à 65 ans présentant des comorbidités. "D'un point de vue immunologique, les adultes âgés semblent répondre d'une manière très similaire aux jeunes adultes", a insisté Mene Pangalos, ajoutant que les données, encore limitées, seraient complétées dans les prochaines semaines.

Pour s'adapter à cette nouvelle production, l'entreprise prévoyait alors de recruter une soixantaine de personnes et d'investir plus de deux millions d'euros pour l'achat de réfrigérateurs adaptés.

Le gouvernement britannique, qui a administré une première dose à près de 10 millions de personnes, compte sur la vaccination pour permettre une sortie du strict confinement en vigueur au Royaume-Uni, lourdement frappé par le virus qui y a fait plus de 108000 morts. Idem concernant la performance face aux variants du coronavirus. Enfin, guère plus d'informations sur l'effet sur la transmission: "Ce vaccin protège des formes sévères mais toujours pas de preuves sur la contagion donc il faut maintenir les gestes barrières". Pas question par contre de mélanger le vaccin d'AstraZeneca avec un des deux autres, à ARN messager.

Selon le ministère de la Santé, 2,5 millions de doses sont attendues en France en février, dont une première livraison de 450.000 doses dès la fin de la semaine.

Autre nouveauté, déjà annoncée par Gabriel Attal dans la journée: les pharmaciens et les sages-femmes pourront vacciner. "Nous sommes persuadés que notre vaccin est efficace, bien toléré et qu'il peut avoir un véritable impact sur l'épidémie". "Mais attention, chaque flacon contient dix doses, et le besoin de ne pas gâcher les doses reste d'actualité". La présidente de l'Ordre, Carine Wolf-Thal, a même déclaré que ce pourrait être "jouable pour Pfizer et Moderna" en officine, expliquant que ces doses peuvent "se conserver cinq jours dans un frigo normal". Alors que jusque-là il était recommandé de ne pas se faire vacciner, ces personnes pourraient bénéficier d'une seule injection, comme une sorte de rappel. Elles resteraient néanmoins non prioritaires.

Share