Les supporters de l’OM ont tenté de forcer l'entrée du centre d'entraînement

Share

Car les événements intervenus à l'intérieur du centre d'entraînement de l'OM ont dépassé les simples menaces verbales de fans décidés à réclamer la démission de Jacques-Henri Eyraud et des résultats meilleurs. A quelques heures du coup d'envoi du match Marseille-Rennes, plusieurs banderoles ont été déployées dans la ville pour s'en prendre à la direction du club. Et la situation a alors dégénéré.

Certains de ces supporters ont réussi à s'introduire dans l'enceinte de la Commanderie, a confirmé la préfecture à franceinfo, ce que montre une vidéo postée sur les réseaux sociaux. " 300 supporters de l'OM ont violemment pris à partie les policiers présents pour sécuriser La Commanderie ", écrit la préfète de police des Bouches-du-Rhône sur Twitter, qui précise que des renforts ont été envoyés pour faire face à la situation et " qui condamne fermement ces violences inacceptables ". Un arbre a pris feu, 25 personnes ont été interpelées par la police. Les incidents surviennent au lendemain des déclarations de l'entraineur portugais de l'OM, André Villas-Boas, qui a évoqué un probable départ en fin de saison.

La date de reprogrammation de la rencontre n'a pas été arrêtée par la Ligue. "Compte-tenu des incidents survenus cet après-midi au centre d'entraînement de l'Olympique de Marseille, la rencontre Olympique de Marseille / Stade Rennais FC (22e journée de Ligue 1 Uber Eats) est reportée à une date ultérieure", indique la Ligue de football professionnel (LFP) dans un communiqué. D'après L'Equipe et RMC, le défenseur marseillais Alvaro Gonzalez a reçu un projectile, et c'est ce qui aurait entraîné le report du match.

Share