Coronavirus : l’OMS entame sa mission en Chine

Share

Après une période de quarantaine, ils doivent débuter jeudi leurs investigations dans la première ville du monde placée en quarantaine le 23 janvier 2020. Cette visite est ultrasensible pour le régime chinois, soucieux d'écarter toute responsabilité dans l'épidémie.

La dizaine d'experts se rendront également au marché Huanan, premier foyer où l'épidémie de Covid-19 s'est manifestée et où étaient notamment vendus vivants des animaux sauvages.

L'OMS a écarté la thèse d'une contamination via l'alimentation, mais de nombreux Chinois semblent à présent convaincus que la pandémie est d'origine américaine.

Les experts de l'OMS avaient eux-mêmes affirmé lundi que leur mission n'était pas de déterminer un coupable dans l'affaire, au moment où leur mission est déjà compromise par le temps qui s'est écoulé entre l'apparition du virus et le début de leur travail sur place. Pour l'OMS toutefois, "toutes les hypothèses sont sur la table".

Читайте также: Covid-19 : le gros coup de main de Sanofi à Pfizer-BioNTech

Alors que l'OMS a été accusée par Donald Trump d'être aux ordres de Pékin, la nouvelle administration américaine a plaidé mercredi pour que l'enquête internationale soit "claire et poussée". Mais après plus d'un an, nombre de spécialistes redoutent que peu de traces de l'origine du virus restent à découvrir.

Washington va " évaluer la crédibilité du rapport d'enquête une fois terminé " et puiser dans " les informations rassemblées et analysées par le renseignement " américain sur le sujet, a ajouté Jen Psaki lors de son point de presse quotidien. La porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, a déclaré qu'il était "impératif que nous allions au fond des choses dans l'apparition de la pandémie en Chine".

"Selon lui, les propos de la porte parole américaine constituaient " une ingérence inutile " dans le travail des experts, " qui ne sera pas propice à la recherche de résultats scientifiques sérieux ". Outre les aspects scientifiques, Pékin a été accusé d'avoir tardé à réagir aux premiers cas de contamination découverts à Wuhan en décembre 2019, voire encore plus tôt.

При любом использовании материалов сайта и дочерних проектов, гиперссылка на обязательна.
«» 2007 - 2021 Copyright.
Автоматизированное извлечение информации сайта запрещено.

Код для вставки в блог

Share