Covid-19. Vers un retour en amphi un jour par semaine

Share

Plusieurs manifestations pour dénoncer la précarité étudiante étaient organisées, comme à Paris ce mercredi, mais aussi à Lyon et Saint-Etienne ce jeudi midi.

Enfin, le chef d'État a annoncé la mise en place d'un parcours de soins psychologiques afin d'aider les étudiants souffrant de solitude et/ou d'angoisses: " Il faut que dans les semaines qui viennent, on puisse travailler avec les CHU, centres hospitaliers, les psychiatres et faire un système où tout étudiant par lui-même ou par un proche puisse avoir accès à un parcours de soins et qu'il puisse être entendu et pris en charge ".

Il se rendra à la Maison des étudiants, où il échangera avec des étudiants sur les problématiques liées à la crise sanitaire, en présence de Frédérique Vidal.

Hier, des centaines d'étudiants se sont mobilisés à travers la France pour réclamer des cours en présentiel.

D'ici " deux à cinq ans ", les premiers capteurs quantiques Thales devraient sortir de l'étape du prototype pour entrer dans celui de l'industrialisation et de la commercialisation, estime-t-il. "C'est un très beau symbole d'avoir obtenu ces repas à un euro pour l'ensemble des étudiants ", commente la sénatrice Les Républicains Laure Darcos". Aujourd'hui j'ai reçu mon premier cours en PDF et 'débrouillez vous avec ça'.

En France, depuis la tribune de l'université de Paris-Saclay, dans l'Essonne, le Président de la République Emmanuel Macron a déploré la "défiance française" et la "traque incessante de l'erreur" d'une "nation de 66 millions de procureurs". Cette mesure s'étendra ensuite, "si la situation sanitaire le permet, aux étudiants des autres niveaux", a-t-il ajouté, sans donner de date.

Le président français a par ailleurs annoncé la création d'un "chèque-psy" pour les étudiants en détresse et affirmé que les ceux-ci devaient pouvoir, s'ils le souhaitent, retourner suivre des cours en présentiel à l'université un jour par semaine. S'il en a besoin, il doit pouvoir revenir à l'université un jour par semaine " dans des amphis avec une jauge maximum de 20 %". Qu'ils soient boursiers ou non. Selon des données plus consolidées, mais pas définitives, le nombre de personnes testées positives est resté stable la semaine dernière, à plus de 128.000.

Le gouvernement a exprimé sa "préoccupation" face au "profond sentiment d'isolement" des étudiants et annoncé un renfort de psychologues et d'assistants sociaux.

Share