Le frère de Camille Kouchner porte plainte — Affaire Duhamel

Share

La juriste Camille Kouchner avait été entendue le jeudi 14 janvier dernier par les policiers.

Le frère jumeau de Camille Koucher avait grandi avec le constitutionaliste de renom et sa mère, Évelyne Pisier.

Selon son récit, les agressions auraient duré "un an" ou "des années". L'enquête de la BPM de Paris cherche en outre à identifier d'éventuelles autres victimes d'Olivier Duhamel.

Olivier Duhamel a depuis démissionné de son poste de président de la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP). "Il est et reste à Paris depuis le 4 janvier 2021 à la disposition des enquêteurs". Proche du politologue, le préfet Marc Guillaume, membre du conseil d'administration du "Siècle" et ex-secrétaire général du gouvernement, a quitté l'ensemble des fonctions dans lesquelles il a travaillé avec Olivier Duhamel. L'ancienne ministre Elisabeth Guiguou a, elle, quitté la présidence de la Commission sur l'inceste et les violences sexuelles subies pendant l'enfance.

La presse a par ailleurs révélé que le directeur de Science Po, Frédéric Mion, aurait été informé dès 2019 des accusations portées contre M. Duhamel, ce qui a provoqué des appels pour sa démission.

Il aura fallu un livre pour libérer la parole autour de l'inceste en France.

Le mot-dièse #Metooinceste suscite depuis samedi "des centaines" de témoignages sur Twitter, selon le mouvement féministe #Noustoutes.

Cette audition fait suite à l'enquête ouverte par le parquet de Paris pour des faits de "viols et agressions sexuelles par ascendant sur mineur".

Le texte vise à aligner le délai de prescription sur celui du viol, soit 30 ans à compter de la majorité de la victime.

Le Sénat a adopté à l'unanimité, ce jeudi, en première lecture, une proposition de loi visant à créer un nouveau crime sexuel pour protéger les mineurs de moins de 13 ans.

Share