La Ligue fermée : la FIFA s'énerve et menace les joueurs !

Share

Depuis quelques années, la création d'une Super League européenne fermée revient comme un véritable serpent de mer. Toutefois, cette idée ne provient pas des instances européennes et mondiales, à savoir la Fédération internationale de football (FIFA) et de l'Union européenne des associations de football (UEFA). Les clubs européens les plus puissants, la Juventus Turin et le Real Madrid en tête, souhaitent créer une nouvelle compétition dans laquelle s'affronteraient les meilleures équipes, avec l'objectif de dégager des revenus encore plus importants que ceux de la Ligue des Champions.

Réagissant aux "récentes spéculations médiatiques" sur la possible création d'une compétition fermée et très lucrative entre cadors européens, l'instance mondiale et les six confédérations du football (AFC, CAF, Concacaf, Conmebol, OFC et UEFA) martèlent dans une déclaration commune qu'un tel tournoi "ne serait reconnu ni par la Fifa, ni par les confédérations concernées".

Autrement dit, un joueur participant à la Superligue serait privé de Coupe du monde, d'Euro ou de Copa America.

Des joueurs comme Sadio Mané, Kalidou Koulibaly ou encore Gana Guèye pourraient être touchés par ces éventuelles sanctions s'ils avaient pris part à ladite Super Ligue Européenne, notamment avec la CAN et la Coupe du Monde.

Dans un communiqué officiel publié par la FIFA, en accord avec ses six confédérations continentales (UEFA, CONMEBOL, CAF, CONCACAF, OFC et AFC), a confirmait qu'il ne reconnaîtrait pas cette compétition. "De ce fait, tout club ou joueur disputant une telle compétition se verrait refuser le droit de participer à une quelconque compétition organisée par la FIFA ou sa confédération", peut-on lire.

"Conformément aux statuts de la FIFA et des confédérations, toutes les compétitions doivent être organisées ou reconnues par l'organisme compétent à leur niveau respectif, par la FIFA au niveau mondial et par les confédérations au niveau continental".

Un système qui ne reflète en rien les valeurs de la FIFA, ni celles d'aucune confédération, comme souligné dans le communiqué: " Les principes universels de mérite sportif, de solidarité, de promotion et de relégation, et de subsidiarité sont le fondement de la pyramide du football qui assure le succès mondial du football et sont, à ce titre, inscrits dans les statuts de la FIFA et de la confédération. "(.) La Coupe du Monde, dans son format actuel et nouveau, est la seule compétition de clubs au monde, tandis que la FIFA reconnaît les compétitions de clubs organisées par les confédérations comme les seules compétitions continentales de clubs".

Share