Décès de Jean Graton, dessinateur de la BD Michel Vaillant

Share

La série, qui racontait les aventures d'un pilote de course automobile, s'est déclinée en 79 tomes, dont les neuf derniers (la saison 2), signés de son fils Philippe.

Un géant de la bande dessinée s'est éteint ce jeudi à Bruxelles.

En 2004, Jean Graton a pris sa retraite, laissant crayons et plumes au Studio Graton désormais en charge de la totalité du travail graphique de la série.

Au total, quelque 25 millions d'albums de Michel Vaillantse sont écoulés dans le monde, a précisé à l'AFP Jean-Louis Dauger, directeur du développement de la marque, revendue à la fin de 2019 aux éditions Dupuis. Ils ont été traduits en une douzaine de langues et adaptés sur le petit comme sur le grand écran. Celui qui est né à Nantes en 1923 s'était installé en Belgique, connu pour être le pays de la bande dessinée, dès l'âge de 24 ans. À 8 ans, son premier dessin paraît dans le journal belge Le Soir: " c'était mon papa réparant sa moto ", se souvenait-il. Le dernier livre de la saison 1 des 70 Michel Vaillant est sorti en 2007.

La fiction a donné vie à une quinzaine de véritables voitures, les " Vaillantes", à l'instigation de Jean Graton.

Arrivé à Bruxelles en 1947, il fait naître son héros Michel Vaillant pour la première fois dans le Journal de Tintin dix ans plus tard. Le contemporain des Peyo, le créateur des Schtroumpfs, de Franquin, l'inventeur de Gaston Lagaffe, ou de René Goscinny et Albert Uderzo, les parents d'Astérix. Cette idée a changé sa vie et celle de nombreux fans, puisqu'il ne s'est jamais arrêté de dessiner ce célèbre personnage, qui a inspiré de nombreux pilotes de courses en faisant l'objet de 76 bandes dessinées (le dernier album, Duels, sortira cette année, ndlr), deux séries télévisées et un film sorti en 2003 au cinéma, avec Sagamore Stévenin dans le rôle du pilote. "Il avait le premier compris que pour raconter, il fallait s'inspirer du réel, peut-on encore lire dans le communiqué annonçant cette triste nouvelle".

Tout au long de sa carrière, il a puisé son inspiration le long de circuits automobiles en allant lui-même assister à des courses.

Le dessinateur, qui a créé sa propre maison d'édition en 1982, va aussi lancer la série sentimentale "Les Labourdet", puis "Julie Wood", héroïne à moto qui croise la route de "Michel Vaillant".

Jean Graton avait été fait Commandeur des Arts et des Lettres, en France, et Chevalier de l'Ordre de Léopold, en Belgique.

Share