La France s’est fait peur face à la Suisse

Share

Lundi soir, la France a affronté la Suisse pour son dernier match du tour préliminaire du Championnat du monde de handball en Egypte. Le tour principal débutera avec le nombre maximum de points.

Place désormais au Portugal, et probablement l'Islande et l'Algérie. C'est la suite du programme pour la deuxième semaine en Egypte des Bleus, qui devront peut-être se passer du gardien Wesley Bardeen, blessé à un genou au genou avec l'ailier suisse Cedri Tinovsky.

Un pack de concierge d'Aix serait un coup dur pour le choix de Guillaume Gille, alors que Pardin dominait Choc d'ouverture contre la Norvège (28-24) Avec 18 arrêts. Mais avec Vincent Gérard et Yann Genty, les deux gardiens du Paris SG, les Bleus ont de la ressource dans les cages.

Il a également fallu de la tête pour battre le Suisse Andy Schmid, qui avait déjà marqué sept buts (78% de réussite) en première période.

C'est ce que confirme l'entraîneur adjoint des Bleus, Erick Mathé, sur le site fédéral: "Dans cette première phase avec trois matches, on s'attendait à affronter les USA".

Le piège était de ne se concentrer que sur le demi-centre, avaient prévenu les Bleus. Déployant comme prévu un jeu à 7 joueurs de champ, les Suisses ont aussi trouvé la faille de près par le pivot Alen Milosevic (4 buts) et l'arrière gauche Roman Sidorowicz (5 buts).

Malgré l'efficacité de Kentine Mahé (7 buts sur 9 tirs), les Français n'ont pas pu décoller. Pire encore, la Suisse a offert une petite pause après une combinaison ratée des négatifs de Nadim Rimmel et Schmid, qui a marqué cinq buts dans les quatorze premières minutes (5-8). La blessure du Martiniquais, après un contre raté de Ludovic Fabregas, a mis fin à cette dynamique.

L'avantage des Bleus en seconde période est resté mince (19-17), la faute à quelques approximations comme ce tir raté de Michaël Guigou dans la cage vide.

Dans le money-time, Luc Abalo a redonné de l'air à la France malgré les exclusions de Romain Lagarde puis de Dika Mem (25-23), mais les Bleus ont tremblé jusqu'au bout.

L' équipe de France a souffert, mais est tout de même parvenue à s'imposer sur un score de 25-24 face à un adversaire repêché à la dernière minute, après le forfait des Etats-Unis.

Share