Au Brésil, la campagne de vaccination contre le Covid est lancée

Share

Et cette campagne démarre plusieurs semaines après les autres foyers épidémiques, Etats-Unis ou Europe. Pour le moment, le pays de 212 millions d'habitants est doté de 6 millions de doses des vaccins.

L'Agence brésilienne de régulation de la santé (Anvisa) a autorisé dimanche l'utilisation d'urgence du CoronaVac, ainsi que du vaccin développé par AstraZeneca et l'université d'Oxford contre le COVID-19.

L'institut Butantan, responsable au Brésil de la production de l'unique vaccin utilisé jusqu'à présent dans le pays sud-américain, a demandé mardi 19 janvier l'aide du président Jair Bolsonaro pour faciliter l'envoi depuis la Chine du principe actif servant à sa fabrication.

Ce vaccin chinois est développé en partenariat avec l'Institut Butantan de Sao Paulo, tandis que le vaccin d'AstraZeneca/Oxford est produit à Bombay par le laboratoire Serum en partenariat avec la Fondation Fiocruz du ministère de la Santé brésilien.

Cette autorisation annoncée par le régulateur Anvisa a permis de lancer la campagne de vaccination au Brésil.

Mônica Calazans, une infirmière de l'hôpital Emilio Ribas, a reçu une première injection du vaccin CoronaVac, au cours d'une cérémonie en présence du gouverneur de l'Etat de Sao Paulo, Joao Doria.

De son côté, le gouvernement brésilien a réagi à ces premières vaccinations à Sao Paulo en parlant d'un "coup de marketing". Il a indiqué que les six millions de doses du vaccin CoronaVac commenceront à être distribuées lundi parmi les 27 États brésiliens.

Selon lui, le Brésil compte plus de 16 millions de personnes censées être vaccinées en priorité (le personnel soignant, les personnes âgées vivant en maison en retraite et la population indigène), bien plus que le nombre de doses disponibles.

Le gouvernement brésilien espérait finaliser ce week-end l'importation de 2 millions de doses du vaccin en provenance d'Inde, mais le gouvernement indien, qui a débuté samedi une campagne massive, n'a pas encore donné son feu vert.

Share