Décès inopiné de Sindika Dokolo à Dubaï

Share

Son mari Sindika Dokolo, 48 ans, est mort le jeudi 29 octobre suite à un accident.

Informé de son décès, le Président de Félix Tshidekedi a exprimé sa profonde peine et toute sa compassion à l'épouse de l'illustre disparu, aux orphelins et à toute la famille, dans un twitter posté par son Porte-parole.

"L'élégant quadragénaire, connu pour ses investissements et les milliers d'?uvres de sa collection d'art africain, est né en 1972 d'une mère danoise, Hanne Kruse, qui lui fait visiter tous les musées d'Europe, et d'un homme d'affaires florissant sous le régime de Mobutu Sese Seko, Augustin Dokolo Sanu, tombé en disgrâce avant le renversement du vieux maréchal en 1997". Mon père a été le premier Congolais à créer une banque, la Banque de Kinshasa.

"Je n'accepte pas que nous, les Africains riches, devions nous excuser ou nous justifier", se défendait Sindika Dokolo en 2017. Dokolo était aussi un activiste pro-démocratie dans son pays la RDC où il a lancé en août 2017 un mouvement pro-démocratie dénommé "Les Congolais debout", qui s'opposait l'ex-président congolais Joseph Kabila.

La justice angolaise soupçonne Isabel dos Santos d'avoir détourné, avec son époux danois Sindika Dokolo, plus d'un milliard de dollars des comptes des entreprises publiques Sonangol (pétrole) et Endiama (diamant) pour nourrir ses propres affaires.

En début d'année, les Luanda Leaks ont aussi exposé les dessous de l'empire financier du couple.

Sindika Dokolo et Isabel Dos Santos ont nié toute malversation.

Depuis l'annonce officieuse hier de la mort de l'homme d'affaire, plusieurs messages d'hommages venant des toutes classes sociales, acteurs politiques ou autres, ont été postés sur les réseaux sociaux, tel que ce tweet de Jean-Pierre Bemba, homme politique, ancien vice-président du pays.

Share