Affaire Matzneff : la démission de Christophe Girard divise

Share

La maire de Paris a également annoncé qu'elle "déférerait devant les tribunaux les graves injures publiques qui ont été dirigées contre la mairie de Paris".

Christophe Girard, entendu en mars dans le cadre de l'affaire Matzneff, a démissionné jeudi de ses fonctions d'adjoint à la Culture. Visant les conseillère de Paris Europe Ecologie-Les Verts Alice Coffin et Raphaëlle Rémy-Leleu - qui ont participé à la manifestation de féministes et d'écologistes dénonçant une proximité passée de son adjoint à la Culture, Christophe Girard, avec l'écrivain Gabriel Mazneff, suspecté de viols sur mineurs - Anne Hidalgo a estimé qu'elles s'étaient placées "d'elles-mêmes en dehors de la majorité municipale". Tous les élus des groupes socialistes et de droite ont applaudi, de longues secondes, l'ex adjoint à la culture d'Anne Hidalgo.

Depuis plusieurs jours déjà, le groupe écolo de Paris (GEP), pourtant partenaire de Paris en commun, sommait la maire de suspendre Christophe Girard le temps qu'une enquête de l'inspection générale de la ville fasse la lumière sur son supposé soutien à l'écrivain Gabriel Matzneff, accusé de pédocriminalité.

" Ça suffit! Hier, des propos indignes ont été proférés, des banderoles infamantes ont été brandies". Il a notamment cité une pancarte sur laquelle était écrit "bienvenue à pédoland". Des élus écologistes et des féministes avaient réclamé sa suspension et ont manifesté jeudi sous les fenêtres de l'Hôtel de Ville avec des slogans parfois très crus à l'égard de la mairie.

Ce vendredi lors du Conseil de Paris, la préfet de police Didier Lallement a souhaité exprimer en séance un " salut républicain " à l'adresse de Christophe Girard déclenchant des applaudissements nourris dans les rangs.

"Je suis écœurée. Dans quelle démocratie vivons-nous où le droit est piétiné par la rumeur, les amalgames et les soupçons?" réagit alors sur Twitter la maire. ". Pour David Belliard, adjoint aux transports d'Anne Hidalgo et candidat EELV à la mairie de Paris, la participation d'EELV à la majorité ne fait pas de doute: " Il n'y a pas pour nous de sujet particulier, on continue à travailler " et " à [en] faire partie ". "Je dénonce des comportements extrémistes qui visent à dire " soit vous vous soumettez à notre point de vue, soit nous vous traitons de complice avec les pédophiles", et j'inclus Alice Coffin dedans ".

Share