" Testez les gens ! " : l'OMS appelle à un dépistage massif du (...)

Share

"Les deux personnes sont rentrées chez elles et se sont isolées", a indiqué un porte-parole de l'OMS, Christian Lindmeier, lors d'un point de presse à Genève. "Il s'agit d'une maladie grave", a-t-il répété.

L'OMS a constaté que le nombre de cas d'infection au coronavirus et de décès y étant liés était désormais plus important dans le reste du monde qu'en Chine. Par ailleurs, il y a désormais plus de décès recensés ailleurs dans le monde (3.252) qu'en Chine (3.218 morts) qui semble avoir désormais enrayé la propagation du virus (27 nouvelles contaminations dimanche).

Le coronavirus a déjà tué plus de 6.500 personnes et contaminé plus de 165.000 personnes dans le monde.

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a enjoint lundi à tous les pays d'accentuer les programmes de dépistage de la population, qu'elle présente comme la meilleure manière de ralentir la progression de la pandémie de coronavirus. "Des crises comme Covid-19 ont tendance à faire ressortir le meilleur et le pire de l'humanité". Mais à elles seules, elles ne suffisent pas à éteindre cette pandémie, poursuit l'OMS. L'agence onusienne insiste sur l'importance de maîtriser les chaînes de transmission. Les pays n'en font pas suffisamment pour retracer et tester chaque cas potentiel de contamination au Covid-19, se focalisant davantage sur des mesures pour créer une distance sociale entre les citoyens, a critiqué lundi le chef de l'Organisation, Tedros Adhanom Ghebreyesus. "Jusqu'à présent, nous avons constaté des épidémies dans des pays dotés de systèmes de santé avancés. Bien que nous devions être physiquement séparés les uns des autres pendant un certain temps, nous pouvons nous rassembler comme jamais auparavant", a-t-il dit, relevant que dans ce combat contre le virus, "nous sommes tous dans le même bateau ".

Share