" Se préparer au pire ", nouvelle alerte de l'OMS — Coronavirus en Afrique

Share

La victime est une députée, deuxième vice-présidente de l'Assemblée nationale, Rose-Marie Compaoré, a précisé son parti, l'Union pour le progrès et le changement (UPC opposition). Dans un message très alarmiste, le patron de l'Organisation mondiale de la santé, l'Éthiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, a appelé mercredi 18 mars l'Afrique à " se réveiller " face à la menace du nouveau coronavirus, soulignant que le continent devait se préparer au " pire " alors que le coronavirus commence à se propager localement.

Selon Dr Tedros, plus de 200.000 cas ont été signalés à l'OMS et plus de 8.000 personnes ont perdu la vie.

"On a peur mais on ne sait pas quoi faire", déplore un chauffeur sud-africain, Bongane Nene.

L'Afrique en fait-elle vraiment assez pour endiguer la crise du coronavirus? La stratégie d'endiguement risque en effet de ne plus protéger les pays africainstrès longtemps et le nombre de cas pourrait se multiplier dans les prochaines semaines.

Le secteur du transport aérien fait l'objet d'importantes restrictions sur tout le continent, pour tenter de limiter les contaminations importées.

Une quinzaine de pays africains ont par ailleurs décidé la fermeture de l'ensemble de leur système éducatif.

Les compétitions sportives et les manifestations culturelles sont également visées par des mesures de restriction, d'interdiction ou de report. La pandémie du coronavirus est à plus de 500 personnes contaminées depuis l'apparition du virus en Afrique.

Share