L’Europe demande à Netflix de réduire la qualité vidéo — Confinement

Share

Du coup, pour éviter que l'on se retrouve sans Internet et pour faire face à la hausse de la consommation de data en cette période de confinement, Thierry Breton, commissaire européen pour le marché intérieur a décidé de prendre les devants en discutant de ce risque avec le PDG de Netflix Reed Hastings qui lui a assuré que sa plateforme, comme toutes les autres, ne devrait pas être coupée.

Alors que le confinement s'étend à toute l'Europe, Internet ne doit pas lâcher. Qu'il s'agisse des travailleurs en télétravail ou de celles et ceux qui s'ennuient en journée, beaucoup se portent sur Internet pour passer le temps ou travailler efficacement.

En revanche, leur diffusion pourrait être limitée à la basse définition. "Thierry Breton a même tenté de pousser le hashtag "#SwitchToStandard" (passons au standard) dans l'objectif d'éveiller les consciences.

L'ex-PDG d'Atos, proposé par Emmanuel Macron au poste de Commissaire européen, qui s'est récemment entretenu avec la patron de Netflix, plaide pour que les français confinés fassent "un usage responsable des activités de loisirs ". Thierry Breton a expliqué dans un communiqué que tout le monde, à savoir les plateformes de streaming, les opérateurs de télécommunications et les utilisateurs, avait "la responsabilité commune de prendre des mesures pour assurer le bon fonctionnement de l'Internet pendant la lutte contre la propagation du virus".

"Les opérateurs de télécommunications qui fournissent des services d'accès à l'internet sont invités à prendre des mesures afin de prévenir et d'atténuer les effets de l'encombrement imminent des réseaux, en utilisant les possibilités offertes par la réglementation européenne sur l'accès ouvert à l'internet " a demandé Thierry Breton.

Share