Attestation obligatoire pour se déplacer | Téléchargement — Coronavirus

Share

"Le mot d'ordre est clair: restez chez vous!".

A partir de mardi, 12 heures, la France entre en confinement général. Il a intimé aux Français de rester chez eux, sauf exceptions, pour lutter contre la propagation du coronavirus.

Quels déplacements sont autorisés avec ce document?

Afin de réduire au maximum les déplacements et de faire reculer l'expansion du coronavirus dans le pays, les Français devront présenter un "document attestant sur l'honneur le motif" du déplacement, avait annoncé le ministre de l'Intérieur. Mesure forte annoncée, l'obligation de se munir d'une attestation justifiant toute sortie. Oui, on peut aller se balader avec son enfant mais près de la maison. Il pourra également être rédigé à la main, sur papier libre. Dans ce cas, il faudra pouvoir justifier de son identité et de sa profession sur présentation d'un document ou "certificat de l'employeur". Les entreprises peuvent faire une attestation permanente pour leurs salariés.

Les déplacements seront tolérés pour effectuer des achats alimentaires, pour se rendre au travail lorsque le télétravail n'est pas possible ou pour se rendre dans les pharmacies pour se procurer des médicaments.

Des dérogations existent aussi pour les français munis de cartes professionnelles.

Pour tous ces motifs, il sera nécessaire de remplir une attestation dérogatoire. L'attestation de déplacement dérogatoire mise en ligne par le ministère de l'Intérieur liste parmi les cinq motifs autorisés les "déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective, et aux besoins des animaux de compagnie".

Vous l'aurez compris, plus aucune sortie n'est désormais permise sans justification.

(Re) voici ci-dessous l'attestation dérogatoire pour tout déplacement. L'attestation est valable une journée, pour un seul type de déplacement. "(.) Ça n'est pas seulement déconseillé, c'est interdit", a-t-il développé.

L'amende encourue en cas d'absence de justification est pour l'instant de 35 euros, et pourra être rapidement portée à 138 euros, a annoncé, hier, Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur.

Share