Confinement : les déplacements autorisés et les déplacements interdits

Share

Un vaste dispositif de contrôle des déplacements en France sera mis en place mardi 16 mars dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation du coronavirus et mobilisera 100 000 membres des forces de l'ordre, a déclaré ce lundi soir le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

- domicile - lieu de travail "lorsque ces déplacements sont indispensables pour des activités ne pouvant être interrompues, ni organisées sous forme de télétravail".

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a précisé les mesures de confinement annoncées par le président Emmanuel Macron. "Cette justification pourra aussi se faire sur papier libre pour ceux n'ayant pas d'imprimantes", a-t-il ensuite précisé.

Pour chaque déplacement, vous devrez présenter un document attestant sur l'honneur le motif du déplacement, téléchargeable ici ou sur le site du ministère de l'Intérieur.

- déplacement pour "motif familial impérieux ou pour l'assistance de personnes vulnérables, pour venir en aide à un proche dépendant, ou pour des parents séparés qui voudraient se déposer leurs enfants". "Il appartiendra à chacun de le remplir pour préciser la nature de son déplacement, sa destination et ses raisons", a expliqué Christophe Castaner.

"Plus précisément encore, Christophe Castaner a ajouté que l'on pourra toujours se déplacer à proximité de son domicile, " pour faire du sport " ou " promener son chien ". Ils effectueront des contrôles sur des points fixes et mobiles, sur les axes principaux et secondaires.

L'attestation dérogatoire est désormais disponible sur le site du ministère de l'Intérieur. L'idée étant de pouvoir le montrer à l'un des 100.000 policiers ou gendarmes mobilisés pour l'occasion.

" La violation de ces règles est actuellement punie d'une amende de l'ordre de 38 euros". Qui a ensuite insisté: "Notre objectif n'est pas de sanctionner mais d'en appeler à la responsabilité de tous.(.) Trop de personnes font encore peu de cas des consignes sanitaires exigées".

Certains professionnels, comme les journalistes, pourront utiliser leur carte professionnelle en guise d'attestation.

Share