Aucune pénurie alimentaire et pas de rationnement — Coronavirus

Share

La "sécurité d'approvisionnement en produits alimentaires" sera "garantie dans les jours et les semaines à venir" en dépit de l'épidémie de coronavirus, a déclaré le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, et les règles du travail de nuit seront assouplies pour assurer l'approvisionnement des magasins.

Indiquant que la lutte contre le coronavirus est "aussi une guerre économique et financière", Bruno Le Maire a annoncé ce 17 mars une croissance "qui sera très détériorée" en 2020. Cette guerre économique "elle sera durable, elle sera violente, elle doit mobiliser toutes nos forces", a insisté le ministre de l'Economie. Hier, samedi 14 mars, le Premier Ministre, Édouard Philippe, a annoncé la fermeture des restaurants, des cafés, des cinémas, des discothèques et des autres établissements publics et commerces non-essentiels à la vie des Français.

Dans le même temps, les équipes gouvernementales sont à pied d'œuvre pour échafaudé un plan de soutien et de relance de l'économie, dont le budget pourrait dépasser les 40 milliards d'euros. "Nous voulons que la solidarité joue à plein", a insisté le ministre. Le gouvernement, qui doit présenter "dans quelques heures" un projet de loi de finances rectificatif, inscrira "comme prévision de croissance en 2020 -1%, c'est-à-dire une croissance négative", a affirmé le ministre sur RTL ajoutant que ce chiffre était "provisoire". On va faire massif et on va faire solidaire: "1.500 euros, c'est le tarif de base qui sera garanti sous forme forfaitaire à toute entreprise qui rentrerait dans ce champ", a-t-il détaillé. Il a demandé à chacun de "faire ses courses comme avant" afin d'éviter la pénurie.

Share