Après sa blague sur le Coronavirus, elle s’excuse — Carla Bruni

Share

Il y a quelques jours, Carla Bruni-Sarkozy était au coeur d'une polémique.

Carla Bruni-Sarkozy fait parler d'elle en ce moment.

"On se fait la bise, c'est dingue!". Alors que le public se met en place pour assister au défilé de la marque Céline, aux Invalides, Carla Bruni-Sarkozy rit et embrasse Sidney Toledano, président de LVMH Fashion Group. Il faut dire que la séquence qui a le plus choqué la toile est la partie où l'ex première dame fait semblant de tousser de manière théâtrale, sur plusieurs personnes. ", s'amuse-t-elle. " C'est parce qu'on est de la vieille génération! "On n'a peur de rien, on n'est pas féministe, on ne craint pas le coronavirus, NADA!" - l'ancienne Première dame de la République, qui simule les quintes de toux, accumule les faux pas devant un parterre de journalistes. Alors que ce virus tue de plus en plus d'individus, la blague ne passe absolument pas.

Mais c'est ce weekend qu'elle s'est retrouvée massivement relayée sur les réseaux sociaux, partagée, commentée, par des dizaines de milliers d'internautes. C'est pourquoi Carla Bruni-Sarkozy a décidé de s'excuser publiquement sur son compte Instagram. Elle a posté un long message.

" Il nous arrive parfois de faire des plaisanteries de mauvais goût". Sur le moment, dans un certain contexte, dite à une certaine personne, la blague n'a aucune signification. Elle est idiote mais légère et n'a aucune incidence. "Sortie de son contexte, la blague peut devenir une ignominie", commence la chanteuse.

Victime d'un bad buzz en pleine épidémie de coronavirus, l'épouse de Nicolas Sarkozy a été contrainte de présenter des excuses sur les réseaux sociaux: "J'ai malheureusement fait preuve d'humour déplacé".

Carla Bruni-Sarkozy s'est ensuite platement excusée: "Je tiens à présenter mes regrets à tous ceux qui ont vu cette vidéo et ont été atterrés par son contenu. Pour amuser la galerie, pour faire le show.", a-t-elle écrit sur son compte Instagram dimanche 15 mars, en précisant que la vidéo "ne reflète en rien [ses, ndlr] sentiments réels".

Pourtant, elle a également dénoncé "un savant montage vidéo" qui "a donné un caractère ignoble à ce navrant trait d'humour".

Share