À peine élue à la présidence de la FFSG, Péchalat déjà contestée

Share

Le vote s'étant déroulé dans la confusion, lors de l'assemblée générale qui se tenait ce samedi à Paris, à cause de l'épidémie de coronavirus, les trois autres candidats en lice - Damien Boyer-Gibaud, Michel-Ange Marie-Calixte et Gilles Jouanny - avaient demandé la veille un report. Ils dénonçaient aussi "une manipulation" en faveur de la favorite Nathalie Péchalat.

La fédération doit se choisir un nouveau président un mois après la démission de son ancien patron Didier Gailhaguet, emporté par le scandale de violences sexuelles qui a secoué le patinage français il y a un mois.

"Ça fait six semaines maintenant qu'on a beaucoup de rebondissements, l'image de la fédération est abîmée, la fédération elle-même est en souffrance".

L'ancienne championne de danse sur glace Nathalie Péchalat a été élue ce samedi à la tête de la Fédération française des sports de glace (FFSG).

Il se dit conscient que "ce n'est pas parce qu'on a été champion qu'on est capable de gérer une fédération avec toute la partie administrative, mais on a des idées, une conviction et une force: on s'est battu tout le temps pour être les premiers, pour être les meilleurs et je pense qu'on a envie de faire de notre fédération l'une des meilleures fédérations sportives françaises, et pourquoi pas atteindre le niveau mondial".

"J'ai conscience qu'il y a de vraies souffrances au sein de la fédération au sens large et de ses adhérents".

Selon le décompte officiel de la FFSG, Nathalie Péchalat a été élue à la majorité absolue, dès le 1er tour, avec 504 voix (sur 872 possibles), contre aucune voix pour le seul autre candidat encore enregistré, l'entraîneur de short-track, Gilles Jouanny.

L'ancienne vedette du patinage artistique Philippe Candeloro a lui été élu au conseil fédéral.

"J'ai annoncé au téléphone, lors de l'AG, que je retirais ma candidature", avait déclaré un peu plus tôt à l'AFP Gilles Jouanny, expliquant qu'il ne pouvait pas se déplacer à cause d'un cas de coronavirus dans son immeuble. Or 160 présidents de club étaient appelés à voter, physiquement ou par procuration, leur poids en voix dépendant de la taille de leur structure.

Share