La France et l'Allemagne renforcent leurs contrôles aux frontières dès demain — Coronavirus

Share

A la frontière allemande, plusieurs automobilistes venant de France ont eux aussi été refoulés, a également constaté l'AFP.

L'Allemagne va fermer ses frontières avec trois pays dont la France à compter de lundi 16 mars 2020 en pleine épidémie de coronavirus. Paris et Berlin ont décidé de renforcer leurs contrôles à la frontière qu'ils partagent.

Selon les informations confirmées par le quotidien Bild et relayées par BFMTV, le transport de marchandises ne sera pas concerné par cette mesure de fermeture de frontières. Tant les autorités françaises qu'allemandes ont insisté sur le fait qu'il ne s'agissait "pas d'une fermeture" complète et que la décision avait été "concertée".

Afin de freiner la propagation du coronavirus qui a atteint le stade 3 dans l'Hexagone, l'Allemagne a pris des mesures drastiques. Mais elle aussi été peu appréciée à Paris, où on l'a jugé exagérée.

En outre, une des raisons invoquées par les autorités allemandes pour la réintroduction des contrôles, outre le virus lui-même, est d'éviter que les citoyens des pays frontaliers ne viennent réaliser des achats de masse dans les magasins allemands et y vider les rayons. Parmi ces autres pays, la Pologne, la République tchèque ou le Danemark ont toutefois déjà fermé leurs frontières avec leurs voisins ou introduit de fortes restrictions.

Le gouvernement allemand s'était refusé jusqu'ici à recourir à l'arme des contrôles aux frontières pour ne pas mettre en danger ce qui reste de l'espace européen Schengen de libre-circulation, déjà bien malmenée par la crise migratoire et les conséquences des attentats jihadistes.

Le journal précise que la décision a été prise lors d'une discussion téléphonique entre la chancelière Angela Merkel, son ministre fédéral de l'Intérieur Horst Seehofer et les ministres-présidents des Länder frontaliers comme la Sarre avec la Lorraine, le Bade-Wurtemberg avec l'Alsace ou encore la Rhénanie-Palatinat avec les deux.

Mais "la protection de la population doit avoir la priorité, il faut ralentir la progression du virus", a-t-il dit.

Share