Coronavirus : la LFP rembarre Aulas (Lyon)

Share

À date, 75% du championnat ont déjà été effectués, on est donc bien loin d'une saison blanche.

Les déclarations de Jean-Michel Aulas continuent de faire réagir après Dimitri Payet, Alvaro Gonzalez ou encore Nathalie Boy de la Tour, le directeur général exécutif de la Ligue de Football Professionnel, Didier Quillot, s'est exprimé dans l'Equipe. Nathalie Boy de la Tour, la présidente de la LFP, a été interrogé sur ces propos. "Ces paroles n'engagent que lui", a répondu samedi la dirigeante du football professionnel en France, interrogée sur BeIN Sports. " La solution serait de dire: "c'est une saison blanche", ce qui évite à ceux qui sont concernés par le bas du tableau de se retourner contre la LFP et la FFF".

"Le football, c'est la solidarité entre les quarante clubs (de L1 et L2, ndlr) et l'ensemble des acteurs du foot. En tout état de cause il me semble également que cette décision appartient de manière collégiale à l'ensemble des compétiteurs", assure le président par intérim du Stade rennais. Elle affirme qu'il était "important de ne pas perdre de temps dans le combat contre le virus (Covid-19) ". "En tous les cas, on ne pourrait pas se réjouir d'une telle décision".

En cas de reprise du Championnat, la Ligue et les clubs seront néanmoins confrontés à un casse-tête pour programmer les dix dernières journées.

Car même si l'avenir est incertain et que personne ne peut savoir quand la crise du coronavirus passera, Nathalie Boy de la Tour se veut optimiste pour la suite: "Je pense qu'il y a plein de solutions alternatives qui peuvent exister, mais je n'y crois même pas parce que moi, je suis convaincue qu'on va aller au bout de notre championnat".

"On avait prévu 24h avant de jouer à huis clos, donc on se demandait s'il fallait qu'on maintienne nos matchs à huis clos... Donc il y a des solutions alternatives qui nous permettent d'aller jusqu'au bout et c'est celles-ci qu'on privilégie". Cette solution est peut-être une solution qu'il appelle de ces vœux, mais ce n'est pas une décision arrêtée par le conseil d'administration.

Share