Vol détourné et opposant arrêté | La Biélorussie sous pression internationale

Share

" Il pourrait y avoir aussi d'autres mesures (...) Je pense à une mesure qui doit se discuter au niveau européen et international, c'est l'interdiction de l'espace aérien biélorusse, qui est une mesure de sanctions ", a déclaré le secrétaire d'État français aux Affaires européennes Clément Beaune sur la radio RMC.

Les dirigeants de l'Union européenne ont décidé lundi soir de fermer leur espace aérien au Bélarus et d'adopter un nouveau train de sanctions contre le régime d'Alexandre Loukachenko, accusé d'avoir dérouté un avion de ligne européen vers Minsk pour arrêter un dissident, dont ils ont exigé la libération immédiate.

Balayant les critiques internationales, les autorités biélorusses ont assuré lundi avoir agi " en conformité avec les règles internationales " en déroutant un vol commercial de Ryanair entre la Grèce et la Lituanie, deux pays de l'UE, invoquant une alerte à la bombe à bord, qui s'est avérée être mensongère. La veille, un avion de la compagnie Ryanair avait été détourné vers Minsk par les services secrets d'Alexandre Loukachenko, qui ont arrêté un opposant à bord.

" Les dirigeants de l'UE discuteront de cet incident sans précédent demain lors du sommet européen", a indiqué M. Michel.

La compagnie aérienne lettone airBaltic a annoncé qu'elle éviterait désormais d'entrer dans l'espace aérien de la Biélorussie.

La Lettonie et la Lituanie, qui a accordé à Roman Protassevitch le statut de réfugié, ont également appelé à ce que les vols internationaux ne passent plus par l'espace aérien biélorusse.

"Nous avons vraiment peur non seulement pour sa liberté, mais aussi pour sa vie", a déclaré à Sky News, l'ex-rivale de Loukachenko à la présidentielle Svetlana Tsikhanouskaïa, en exil depuis l'été dernier. Selon lui, l'arrestation de Roman Protassevitch est un "crime".

Sofia Sapéga est citoyenne russe, précise le communiqué.

La Russie, soutien de longue date d'Alexandre Loukachenko, a accusé les pays occidentaux d'hypocrisie dans leur réaction vis-à-vis du détournement de l'avion. Par ailleurs, l'ambassadeur du Bélarus à Paris a été convoqué au ministère des Affaires étrangères.

Elle fait référence à l'escale forcée en 2013 en Autriche d'un avion en provenance de Moscou à bord duquel se trouvait le président bolivien, en raison de la présence supposée à bord du lanceur d'alerte Edward Snowden, recherché par les autorités américaines. En début de soirée, l'avion est reparti et les passagers, à l'exception du jeune homme, ont finalement pu atterrir dans le pays balte, membre de l'Union européenne, avec plusieurs heures de retard.

L'Europe en colère. L'incident a provoqué une vague d'indignation de la communauté européenne.

Une hypothèse évoquée également par le directeur général de Ryanair, Michael O'Leary.

Vytaute Smaizyte, porte-parole du ministre lituanien des Affaires étrangères Vytautas Landsbergis, a confirmé à l'AFP que la compagne de Roman Protassevitch avait été arrêtée.

Share