Enlèvement: la petite Mia et sa mère ont été retrouvées en Suisse

Share

Les quatre hommes entendus dans l'enquête sur l'enlèvement de la petite Mia, dont les trois ravisseurs présumés, seront présentés dimanche matin à un juge d'instruction de Nancy en vue de leur mise en examen, a confirmé samedi soir le parquet dans un communiqué.

A l'issue des présentations, le magistrat tiendra une brève conférence de presse, a-t-il précisé. Les ravisseurs présumés ont affirmé avoir agi à la demande de la mère de l'enfant qui voulait récupérer sa fille. Le parquet de Nancy est désormais saisi de cette affaire, la qualification de d'enlèvement "en bande organisée" exigeant une compétence spécifique dont est dépourvu le tribunal d'Épinal, saisi dans un premier temps.

"Les investigations ont permis de déterminer que Lola Montemaggi avait passé une première nuit en Suisse dans un hôtel à Estavyer-le-Lac (canton de Fribourg)", a annoncé le procureur de Nancy, rapportent les médias français comme Le Figaro.

Sa mère a, elle, été placée en garde à vue par les autorités suisses qui ont également interpellé une personne sur le territoire helvétique, " d'autres interpellations " devant encore intervenir dans cette affaire.

L'enfant avait été enlevée mardi par trois hommes, par ruse et sans violence, alors qu'elle était hébergée aux Poulières, un village vosgien situé à une trentaine de kilomètres d'Épinal, chez sa grand-mère maternelle. Elle est suspectée d'avoir organisé l'enlèvement de sa fille et d'avoir, pour ce faire, sollicité par internet l'aide de plusieurs individus dont le profil s'apparente à la mouvance survivaliste. Cette dernière avait été désignée en janvier "tiers de confiance" par la justice. Selon une source judiciaire à LCI, ce dernier n'a pas participé à l'expédition, mais il a reconnu avoir a minima participé à sa préparation.

Share