Dîners clandestins : "aucun ministre n’a participé", affirme le chef Christophe Leroy

Share

Lors d'une perquisition menée au domicile parisien du chef Christophe Leroy, soupçonné d'avoir organisé des dîners clandestins en dépit des mesures sanitaires, les enquêteurs ont découvert plusieurs cartons d'invitation le compromettant, informe BFM TV. Les deux hommes sont interrogés par la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) en charge de l'enquête.

"Les trois gardes à vue prises ce matin ont été levées pour poursuite d'enquête".

Le lendemain d'une perquisition au domicile du cuisiner Christophe Leroy, effectuée suite au reportage de M6 sur des dîner clandestins à Paris, BFM TV a annoncé que de nombreux "cartons d'invitation à des déjeuners, dîners, brunchs, apéritifs ou encore cocktails dînatoires organisés" par ce chef ont été retrouvés. "A ce stade des investigations, aucun élément ne permet de mettre au jour la participation d'un membre du gouvernement aux repas qui font l'objet de cette enquête", a ajouté le parquet.

La diffusion vendredi d'un reportage par M6 sur des dîners clandestins fastueux à Paris a déclenché une vive polémique le week-end dernier, un des organisateurs, identifié comme étant Pierre-Jean Chalençon, affirmant avoir "dîner dans la semaine dans 2/3 restaurants clandestins" où il aurait croisé "des ministres".

L'affaire est remontée aux plus hauts sommets de l'Etat: le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a ainsi affirmé à l'issue du Conseil des ministres ne disposer d'"aucune information sur la participation de membres du gouvernement" à ces dîners. Néanmoins, devant le tollé suscité par ce reportage sur les réseaux sociaux, notamment avec un hashtag #OnVeutLesNoms, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin avait demandé dimanche au préfet de police de Paris, Didier Lallement, d'ouvrir une enquête pour examiner la réalité ou non des faits dénoncés.

Soucieux de désamorcer les rumeurs, Me Thierry Fradet déclare que "contrairement à ce qui a été affirmé de manière peu professionnelle, aucun ministre n'a participé aux repas". Selon les journalistes de BFMTV, Pierre-Jean Chalençon paraissait " très fatigué " et " dépassé par ce qui lui arrive.

Share