La famille de la femme, décédée d'une thrombose, porte plainte — Vaccin AstraZeneca

Share

La famille d'une femme de 38 ans, décédée à Toulouse des suites d'une thrombose 14 jours après s'est fait inoculer le vaccin d'AstraZeneca contre le Covid-19, portera plainte contre X pour "homicide involontaire", a annoncé France Bleu Occitanie.

L'avocat demande que soit réalisée une expertise médico-légale "de façon à ce qu'on puisse avoir des réponses et que toute la lumière soit faite sur la cause du décès et le lien éventuel entre ce décès et l'injection d'AstraZeneca". Ses proches ont contacté l'avocat Étienne Boittin, qui conseille également la famille de l'étudiant nantais mort mi-mars d'une thrombose abdominale après avoir reçu le vaccin d'AstraZeneca. Nous ne sommes pas dans une démarche d'accusation mais d'interrogation, il n'est pas question de clouer au pilori un hôpital ou un laboratoire " poursuit-il. A ce stade, il apparaît que la jeune femme trentenaire ne souffrait pas de problème de santé particulier. Peu après la première vaccination, des complications étaient apparues.

Ce décès sera analysé parmi d'autres par l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé et les centres de pharmacovigilance.

Paris, le jeudi 1 avril 2021 - Le collectif du Côté de la Science, composé de chercheurs et de médecins qui depuis le début de l'épidémie ont contribué de diverses manières à la réflexion autour de SARS-CoV-2, a publié sur son site le 25 mars un long article qui revient sur les différentes hypothèses qui permettraient d'expliquer la survenue de thromboses et notamment de thromboses avec des anomalies de la coagulation chez un très petit nombre de personnes vaccinées par le vaccin anti-Covid AstraZeneca (rebaptisé Vaxzevria depuis quelques heures).

Le vaccin AstraZeneca est désormais prêt à être administré. L'identification de ces cas, qui a conduit l'Agence européenne du médicament à reconnaître l'existence d'un sur-risque de ces évènements extrêmement rares, a conduit plusieurs pays dont la France à restreindre l'utilisation de ce produit aux sujets de plus de 55 ans.

Share