Soupçons de troubles de la coagulation : le Danemark suspend le vaccin AstraZeneca

Share

Plus tôt dans la journée, l'institut danois de santé a indiqué que le pays allait arrêter la vaccination avec le produit d'AstraZeneca durant deux semaines au moins.

Les autorités sanitaires norvégiennes ont annoncé à leur tour jeudi 11 mars la suspension "par précaution " des vaccins anti-Covid d'AstraZeneca, emboîtant le pas au Danemark qui a pris une décision similaire en raison de craintes liées à la formation de caillots sanguins. Cette suspension intervient "après des rapports de cas graves de formation de caillots sanguins chez des personnes qui ont été vaccinées avec le vaccin Covid-19 d'AstraZeneca", a indiqué l'autorité sanitaire danoise, la première à prendre une telle décision.

Le Conseil national de la santé attend maintenant que les autorités pharmaceutiques de l'UE étudient le lien possible entre le vaccin d'AstraZeneca et les cas graves de caillots sanguins qui ont été signalés. Dans le même temps, Heunicke a souligné qu'"il n'est actuellement pas possible de conclure s'il existe un lien" entre la formation de caillots sanguins et le vaccin d'AstraZeneca.

" Les informations disponibles à ce jour indiquent que le nombre de thromboembolies chez les personnes vaccinées n'est pas supérieur à celui observé sur l'ensemble de la population ", a affirmé jeudi après-midi l'Agence européenne des médicaments (EMA) après les décisions des trois pays nordiques. Pour le moment, l'Islande, la Norvège, l'Estonie, la Lituanie, la Lettonie et le Luxembourg ont suspendu la vaccination, mais elle continue toujours au Royaume-Uni. Le Danemark a suspendu par précaution et jusqu'à nouvel ordre l'utilisation de ce vaccin.

Le Danemark, qui a détecté des problèmes de coagulation sanguine chez des personnes vacinnées, suspend la vaccination avec le vaccin AstraZeneca.

Читайте также: Risques d’attaque contre le Capitole, les autorités en état d’alerte — USA

Le gouvernement britannique a aussi jugé le vaccin "sûr" et "efficace".

Mercredi, une enquête préliminaire de l'Agence européenne des médicaments (EMA) a souligné qu'il n'existait aucun lien entre le vaccin d'AstraZeneca et le décès survenu en Autriche. "Mais, avec l'Agence danoise des médicaments, nous devons réagir aux informations faisant état d'éventuels effets secondaires graves, à la fois au Danemark et dans d'autres pays européens", s'est justifié M. Brostrøm.

Un porte-parole du laboratoire a assuré jeudi que "la sécurité du vaccin a été largement étudiée dans les essais cliniques de phase 3 et les données examinées par des pairs confirment que le vaccin a été généralement bien toléré".

Selon l'EMA, seulement 22 cas de thromboses avaient été signalés à la date de mardi pour plus de trois millions de personnes vaccinées dans sa zone (Union européenne, Norvège et Islande).

"Il est important de souligner que nous n'avons pas renoncé au vaccin AstraZeneca, mais que nous faisons une pause dans son utilisation", a d'ailleurs décidé le directeur de l'agence danoise, Søren Brostrøm. Le Royaume-Uni a déjà vacciné plus de 22 millions de personnes avec une première dose, utilisant pour l'heure uniquement les vaccins de Pfizer-BioNTech et d'AstraZeneca.

При любом использовании материалов сайта и дочерних проектов, гиперссылка на обязательна.
«» 2007 - 2021 Copyright.
Автоматизированное извлечение информации сайта запрещено.

Код для вставки в блог

Share