Open d’Australie : Alerte après le test positif d’un employé d’un hôtel

Share

Pour l'heure, l'Open d'Australie n'est pas menacé. Ce mercredi, le Premier Ministre de l'Etat de Victoria Daniel Andrews a confirmé qu'un employé d'un des hôtels qui a accueilli la quarantaine des participants au premier tournoi du Grand Chelem a récemment été testé positif au coronavirus, avec une suspicion de la présence du variant anglais réputé plus contagieux.

Alors que le tennis a enfin repris ses droits en Australie et que la zizanie de la bulle sanitaire semblait enfin être un lointain souvenir, la menace Covid-19 refait surface. Il n'y aura pas de matches à Melbourne Park jeudi. Une cinquantaine de matches étaient programmés jeudi à Melbourne Park.

Entre 500 et 600 joueurs et accrédités pour l'Open d'Australie sont placés à l'isolement dans l'attente d'être testés après qu'un cas de Covid-19 a été détecté parmi le personnel d'un des hôtels où ils ont passé leur quarantaine, ont annoncé les autorités locales, ce mercredi 3 février.

"Nous allons travailler avec toutes les parties prenantes pour réaliser ces tests aussi vite que possible", précisent-ils encore. Il a obtenu avec brio à Doha sa qualification pour le tableau principal du premier tournoi du Grand Chelem de l'année.

Plusieurs joueurs engagés dans les épreuves ATP (ATP Cup, Murray River Open, Great Ocean Road Open) et WTA (Gippsland Trophy, Yarra Valley Classic, Grampians Trophy) cette semaine seront obligés d'attendre les résultats de leur nouveau test pour pouvoir être autorisés à jouer.

L'Open d'Australie, retardé de trois semaines par rapport à ses dates initiales, a fini par obtenir le feu vert des autorités australiennes au prix de la mise en place d'un protocole sanitaire drastique.

L'ensemble des joueurs et des accrédités (staff, entourage, arbitres.) ont dû voyager vers l'île-continent, très largement débarrassée du virus, à bord d'une quinzaine d'avions spécialement affrétés par les organisateurs mi-janvier et s'y soumettre à une quatorzaine stricte à leur arrivée.

L'État de Victoria n'avait toutefois connu aucune contamination locale depuis 28 jours.

Share