Les musulmans du monde saluent une décision de Joe Biden — Immigration

Share

Il s'agit, a déclaré le président américain, de rétablir la réputation d'accueil des Etats-Unis. Le président américain Joe Biden souhaite faciliter la naturalisation des neuf millions de migrants éligibles à la citoyenneté américaine.

Trois décrets présidentiels relatifs à l'immigration aux Etats-Unis ont été signés ce mardi après-midi. " Nous allons travailler pour réparer la honte morale et nationale de l'administration précédente qui a, littéralement, arraché les enfants des bras de leur famille, de leur mère, de leur père, à la frontière ", a indiqué Joe Biden.

Le mandat du groupe de travail interagences, indique cette source, est de réunir les familles des migrants qui avaient été séparées. Face au tollé, le gouvernement républicain y avait renoncé, mais des centaines d'enfants n'ont jamais retrouvé leurs parents. Outre le retour d'aides économiques, il vise à rouvrir les voies légales d'immigration, notamment en améliorant l'accès aux visas pour les citoyens de pays d'Amérique centrale, et à remettre à plat le système d'asile.

Un troisième décret porte sur les pays d'origine des migrants.

Читайте также: Eurovision 2021 : Barbara Pravi représentera la France en mai à Rotterdam

La plupart de ces réformes seront pilotées par le ministre délégué à la Sécurité intérieure (DHS). Cet objectif passe notamment par une révision de la règle dite "de la charge pour la société" créée en août 2019 par l'administration républicaine pour refuser la carte verte ou la citoyenneté américaine aux migrants touchant des aides sociales, comme par exemple des soins subventionnés ou une allocation logement.

Joe Biden bat des records avec le nombre de décrets qu'il a signé depuis son entrée en fonction. S'il est confirmé, ce fils de réfugiés cubains, arrivé nourrisson aux Etats-Unis, sera le premier Hispanique à diriger ce ministère tentaculaire qui supervise les questions d'immigration, la police aux frontières mais aussi la réponse aux situations d'urgence.

Dès son premier jour à la Maison Blanche, le président avait envoyé des gages à l'aile gauche du parti démocrate qui attend un virage à 180 degrés en matière d'immigration, après quatre années consacrées à verrouiller les frontières des Etats-Unis.

"Je pense que c'est une question qu'il faudrait plutôt poser aux élus républicains du Congrès", a-t-elle ajouté, évoquant les pressions longtemps exercées, par tweets interposés, par l'ancien président sur tel ou tel élu de son propre camp.

При любом использовании материалов сайта и дочерних проектов, гиперссылка на обязательна.
«» 2007 - 2021 Copyright.
Автоматизированное извлечение информации сайта запрещено.

Код для вставки в блог

Share