La vaccination ouverte à 17 millions de Français supplémentaires avec AstraZeneca — Covid

Share

Si c'est le cas, ce qui est très probable, la France va rejoindre la liste des pays qui déconseillent le vaccin d'AstraZeneca aux plus âgés et prennent ainsi le contre-pied des recommandations de l'Agence européenne des médicaments (EMA), laquelle a autorisé ce vaccin vendredi dernier. "Il faut le temps d'une part que le travail soit terminé concernant les conditions d'utilisation de ce vaccin, particulièrement ce que la Haute Autorité de Santé va nous indiquer aujourd'hui, et puis il faut que ce vaccin soit livré". Au regard des préconisations de la HAS, le gouvernement devra dire quelle stratégie il met en place sur le territoire national. Avant de préciser: "Cet avis sera revu à la lumière de données cliniques complémentaires que nous attendons prochainement".

Le vaccin d'AstraZeneca a été approuvé en France mais la Haute autorité de santé recommande de ne pas l'administrer aux plus de 65 ans.

Le vaccin pourra être administré par les pharmaciens et les sages-femmes en plus des infirmiers et des médecins, a recommandé mardi la Haute autorité de santé (HAS).Contrairement aux deux autres vaccins déjà disponibles, ceux de Pfizer/BioNTech et Moderna, celui d'AstraZeneca peut être stocké à long terme dans des frigos classiques, ce qui facilite son déploiement logistique.

L'avis de la HAS doit être entériné par le gouvernement. Le professeur Le Guludec espère que la France pourra obtenir " dix millions de doses dans les trois mois qui viennent, ce qui permettra de vacciner cinq millions de personnes supplémentaires ".

L'UE, sous pression pour la lenteur des campagnes de vaccination, a signé six contrats avec des fabricants de vaccins anti-COVID-19.

Le laboratoire allemand BioNTech a annoncé l'augmentation des livraisons de doses de vaccin d'ici deux semaines.

Enfin, on ne sait pas, pour l'heure, si les centres de vaccination pourraient également recevoir des doses.

En France, la seule cible des plus de 75 ans en ville, pour lesquels la vaccination est théoriquement ouverte depuis le 18 janvier, représente 5 millions de seniors.

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a annoncé dimanche qu'AstraZeneca livrerait finalement 40 millions de doses au total au 1 trimestre-soit seulement un tiers du volume attendu initialement.

L'Union Européenne a commandé près de 600 millions de doses du produit intitulé " Comirnaty ".

D'après le quotidien Les Echos, l'agence indépendante s'apprêterait à formuler une recommandation pour l'utilisation du vaccin chez les moins de 65 ans, avec en priorité les soignants et patients présentant des comorbidités.

L'Occitanie est loin derrière la Bourgogne-Franche-Comté qui a déjà vacciné 3,42 % de sa population mais devant l'Île-de-France qui n'a vacciné que 1,63 % de sa population soit 200 463 personnes.

Share