Covid-19: inquiétude en Europe, tendance à la baisse aux Etats-Unis

Share

AstraZeneca a immédiatement salué vendredi le feu vert européen, promettant un "accès large et équitable" à son vaccin.

Une information que dément le laboratoire, qui assure que " les dernières analyses (...) confirment l'efficacité du vaccin dans le groupe des plus de 65 ans ".

Le contrat d'une quarantaine de pages, mis en ligne par la Commission, est amputé de nombreux passages jugés "confidentiels". "Le temps a passé, le vaccin est là (.) et il y a des quantités extrêmement précises de livraisons dans le contrat", avait souligné vendredi matin la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, sur la radio allemande Deutschlandfunk.

Face aux doutes allemands qui remettent en question l'efficacité du vaccin pour les personnes de plus de 65 ans, Dr Tayeb Hamdi rétorque qu'il n'y a aucune étude prouvant cela pour l'heure, ajoutant que tous les pays ayant reçu le vaccin d'AstraZeneca l'utilise pour vacciner toute leur population.

Certains pays prévoient d'ailleurs de renforcer les contraintes, comme l'Allemagne qui compte imposer une réduction drastique du trafic aérien avec le Royaume-Uni, le Brésil, l'Afrique du Sud et le Portugal, qu'elle considère comme les plus affectés par les nouveaux variants.

Parallèlement, des experts de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont entamé vendredi des investigations ultra-sensibles sur les origines de la pandémie à Wuhan, dans le centre de la Chine, où elle s'était déclarée fin 2019.

Dans le monde, la COVID-19 a fait au moins 2 191 865 morts et contaminé plus de 101 436 360 personnes, selon un bilan de l'AFP vendredi. Pour sécuriser l'approvisionnement européen au plus vite, Bruxelles s'était engagé à acheter 400 millions de doses au laboratoire, aussitôt l'efficacité du vaccin - à l'époque encore en cours de développement - validé.

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a approuvé hier l'utilisation dans l'Union européenne du vaccin d'AstraZeneca contre le Covid-19 pour les plus de 18 ans, alors que les 27 fustigent ses retards de livraison.

A présent, 70% des doses administrés le sont dans les pays riches (Europe, USA et pays du Golfe).

Les États-Unis ont exigé une enquête " claire et poussée ".

AstraZeneca avait précédemment défendu l'efficacité de son vaccin pour toutes les tranches d'âge, aux côtés du Royaume-Uni, où il a déjà été largement utilisé sur des personnes âgées.La décision de l'EMA intervient alors que le groupe pharmaceutique suédo-britannique subit depuis plusieurs jours les foudres des dirigeants européens, après avoir expliqué ne pouvoir livrer qu'"un quart" des doses initialement promises à l'UE au premier trimestre.

La France va fermer à partir de dimanche ses frontières aux pays extérieurs à l'Union européenne, "sauf motif impérieux", afin d'essayer de freiner la propagation de l'épidémie.

La pandémie a de nouveau décéléré cette semaine dans le monde (-11 %), mais les chiffres restent élevés: 564 300 nouveaux cas par jour en moyenne.

Aux Etats-Unis, pays le plus touché (plus de 432.603 décès pour plus de 25,7 millions de cas), deux premiers cas du variant sud-africain ont été détectés, en Caroline du Sud. Sur la seule journée de jeudi, 16 326 nouveaux décès et 589 862 nouveaux cas ont été recensés.

Share