Serie A: L’AC Milan corrigée par l’Atalanta mais reste est leader

Share

Ce samedi soir, ils n'ont pas fait le poids face à l'Atalanta à San Siro.

L'AC Milan se dirigeait vers une défaite nette et qui ne souffrait d'aucune contestation (0-3) face à l'Atalanta Bergame dimanche à San Siro quand Duvan Zapata a pris la décision de chambrer Zlatan Ibrahimovic et son équipe, pour un motif de possible penalty en faveur du club lombard.

Avec ce 0-3, Atalanta réalise une belle opération et se replace provisoirement à la 4e place, à sept points du leader. "C'est l'objectif. Si vous voulez me faire parler de scudetto, vous n'y arriverez pas", a assuré l'entraîneur bergamasque Gian Piero Gasperini après cette démonstration. Mais malgré cette défaite, les milanais sont toujours leaders et terminent la phase aller à la première place du championnat. Plus inquiétant: les occasions ont été assez rares, même si Zlatan Ibrahimovic fut près d'égaliser (41e) et si la recrue Mario Mandzukic aurait aussi pu marquer juste après son entrée en jeu (70e). "Cela n'apporte rien. Nous ne sommes qu'à la moitié, la période est difficile avec beaucoup de matches", a prévenu " Ibra ".

Lautaro Martinez (23e), Nicolo Barella d'une superbe volée (29e) et Achraf Hakimi (76e) ont eu au bout du pied le but synonyme de titre de champion d'hiver.

S'il n'a pas fait trembler les filets, le géant suédois n'a pas manqué de se faire remarquer en toute fin de partie.

" Un moment de grande émotion, cela aurait vraiment été injuste de ne pas gagner ce match".

L'entraîneur portugais était au coeur des critiques après les deux revers contre la Lazio (0-3) dans le derby puis en huitièmes de finale de Coupe d'Italie mardi.

Le capitaine et buteur Edin Dzeko a d'ailleurs été laissé dans les tribunes du stadio Olimpico, après ces quelques jours tourmentés en interne, écarté officiellement pour une fatigue musculaire mais en fait sanctionné pour s'être opposé avec virulence à son entraîneur, selon plusieurs médias.

Share