Pfizer, AstraZeneca: Les retards de livraisons de vaccin anti-Covid inquiètent l'Europe

Share

Après les retards annoncés par Pfizer dans les livraisons de vaccins contre la COVID-19, l'annonce similaire d'AstraZeneca inquiète l'Europe, où certains pays prévoient même jusqu'à 80 % de livraisons en moins que prévu. L'information est relayée vendredi par l'agence Reuters, et par le journal allemand Bild, et a été confirmée à l'agence Belga. "Bien qu'il n'y ait pas de délai prévu pour le début des expéditions de notre vaccin, si nous recevons l'approbation en Europe, les volumes initiaux seront inférieurs aux prévisions initiales en raison d'une baisse de rendement sur un site de fabrication de notre chaîne d'approvisionnement européenne", a indiqué à l'AFP une porte-parole d'AstraZeneca.

"L'entreprise a confirmé aux États membres que le schéma de livraison va changer", indique Stefan De Keersmaecker, porte-parole de la Commission européenne pour les questions de santé.

Le laboratoire anglo-suédois, dont le vaccin n'a pas encore été approuvé par l'Agence européenne des médicaments - mais une décision est attendue autour du 28 janvier -, a fait savoir vendredi que ses premières livraisons de vaccins contre le COVID-19 dans l'UE seraient inférieures aux volumes convenus avec Bruxelles en raison d'un problème de production, mais il n'a pas chiffré les volumes concernés.

L'UE a précommandé 300 millions de doses de ce vaccin avec une option pour 100 millions supplémentaires.

Ce vaccin présente l'avantage d'être moins cher à produire que celui de ses rivaux.

"Cette annonce a immédiatement suscité " le profond mécontentement " de la Commission européenne et des États membres, a indiqué sur Twitter la commissaire européenne à la Santé Stella Kyriakides, en insistant sur " un calendrier de livraison précis ". La Suède s'attend, elle, à environ 700.000 doses pour le premier mois suivant l'autorisation du vaccin, contre 1 million espérées.

"Nous fournirons des dizaines de millions de doses en février et mars à l'Union européenne, et nous continuons d'augmenter les volumes de production", a indiqué à l'AFP une porte-parole d'AstraZeneca, sans préciser les quantités exactes.

L'inoculation AstraZeneca est relativement plus facile à manipuler que d'autres car elle peut être stockée à 2-8 degrés Celsius, par rapport aux -18C de Sputnik V, au -20C de Moderna et à -70C de Pfizer.

Share