Frontière France Espagne : pas de PCR pour les voitures

Share

Dans l'attente d'une harmonisation de l'utilisation des tests antigéniques entre les vingt-sept pays de l'Union européenne, un pas a été réalisé lors du Conseil européen de jeudi: la reconnaissance mutuelle des tests rapides et des tests PCR entre les Etats membres.

A partir de dimanche minuit, un test PCR négatif de moins de 72 heures sera exigé pour l'entrée des Européens sur le territoire français. Cette obligation s'appliquera "hors voyages essentiels", a précisé l'Elysée: "Les travailleurs frontaliers et le transport terrestre seront en particulier exemptés".

Le porte-parole du gouvernement français Gabriel Attal avait affirmé, mercredi, que son pays était " favorable " à l'instauration de contrôles sanitaires aux frontières intra-européennes, afin de freiner la propagation du Covid-19 et ses nouveaux variants.

Rappelons aussi que depuis lundi 18 janvier, déjà, l'obligation est faite à tout voyageur en provenance d'un pays extérieur à l'Union européenne, le Royaume-Uni inclus, à se soumettre à un test PCR avant de venir en France.

Si la situation évolue avec davantage de variants et une pression sur nos hôpitaux, nous serions amenés à prendre des mesures plus strictes.

Les voyages non essentiels à l'étranger bientôt interdit pour les Belges?

La président de la Commission européenne a en effet demandé que soit aussi mise en place une nouvelle catégorie "rouge foncé " pour signaler les zones où le niveau de circulation du virus est très élevé. Toutefois, cette mesure ne concernera pas les trajets en véhicule aux frontières et donc les voitures et poids-lourds. Cette quarantaine n'est pour l'instant pas évoquée pour les voyageurs européens.

Share