Covid-19 : les 30 départements où les cas augmentent

Share

Un cas du variant sud-africain a été détecté à La Réunion, ont annoncé la préfecture et l'agence régionale de santé dimanche, au lendemain d'un autre cas du même type confirmé à Mayotte.

Mercredi, jour d'un nouveau conseil de défense sanitaire, ce sont les stations de ski qui risquent de voir fondre comme neige au soleil leurs espoirs de remettre en route cet hiver les remontées mécaniques déjà fermées pendant les vacances de Noël.

"Si on loupe les vacances de février (étalées du 6 février au 1 mars), c'est une saison noire" qui s'annonce, prévient Jean-Luc Boch, président de l'Association nationale des maires de stations de montagne (ANMSM). "On aura de la casse ". D'après des projections de l'Inserm, ce variant pourrait devenir "dominant en France entre fin février et mi-mars".

Alors que la France est passée sous couvre-feu dès 18 heures samedi pour endiguer une épidémie qui a fait 70 000 morts et qui est désormais face à la virulence de plusieurs variants du coronavirus, la campagne de vaccination va connaître une nouvelle phase importante aujourd'hui avec l'ouverture au vaccin de nouveaux publics.

Le couvre-feu national s'est ajouté à la fermeture des bars, restaurants et lieux culturels, en vigueur depuis la fin octobre, et sans perspective de réouverture dans l'immédiat.

De son côté, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a précisé la doctrine sur les masques, après de nouvelles recommandations du Haut conseil de la santé publique (HCSP) liées à la menace du variant anglais.

Aussi, les masques artisanaux en tissu fabriqués chez soi "n'offrent pas nécessairement toutes les garanties", a-t-il dit, précisant que restaient valides "tous les masques dont le pouvoir filtrant est supérieur à 90%", soit les masques industriels grand public de niveau 1 et les masques chirurgicaux.

Si le ministre a noté "un effet couvre-feu " dans les 15 départements où il est entré en vigueur plus tôt, depuis le 2 janvier, les entrées à l'hôpital connaissent dans l'immédiat une légère remontée, avec 1995 arrivées mardi, contre 1660 le mardi précédent, pour un total de 25 532 malades du Covid-19 hospitalisés (contre 24 263 au 1er janvier).

Le chiffre des patients Covid-19 en réanimation est repassé lui au-dessus des 2 800, alors qu'il s'était stabilisé autour de 2 600 depuis la fin décembre. Et pour la première fois depuis le 30 novembre, le nombre de patients décédés du Covid-19 à l'hôpital en 24 heures dépasse les 400 (404 comptabilisés lundi). Le gouvernement promet la transparence en réponse aux plaintes des élus locaux, qui disent manquer de doses dans leurs centres de vaccination.

Pour y répondre, Olivier Véran a promis, à la demande d'Emmanuel Macron, "de publier en toute transparence le nombre précis de doses dont chaque centre de vaccination - il y en a plus de 900 - dispose".

"Nous vaccinons à flux tendu", a souligné le ministre.

L'objectif: désengorger au mieux les centres de vaccination.

" Tout le monde ne peut pas être vacciné en un jour ou une semaine, non pas parce que la logistique ne suivrait pas, mais parce que l'enjeu c'est d'avoir suffisamment de doses pour vacciner tous les Français ", a-t-il toutefois prévenu, après cette courte visite organisée à l'occasion de l'ouverture des vaccinations à toutes les personnes âgées de plus de 75 ans et à celles présentant des pathologies à "haut risque" (insuffisances rénales chroniques, cancer sous traitement.).

Share