Thomas Ruyant toujours en tête - Fil infos - Vendée Globe - Voile

Share

Thomas Ruyant, Alex Thomson et Charlie Dalin se tiennent en 76 milles au pointage de ce matin.

Au classement de 18h00 heure française (17h00 GMT), le Gallois Thomson (Hugo Boss) mène toujours la flotte de 32 bateaux, et ce depuis le 15 novembre.

Après avoir mis la pression pendant deux jours sur le skipper d'Hugo Boss, Thomas Ruyant s'est glissé devant lui: au pointage de ce matin 8h00, Thoams Ruyant affichait une avance de 25 milles nautiques. Jean Le Cam (Yes We Cam!), à 259,32 milles 5. "Pour le moment, c'est une vraie course de vitesse, on crée des petits décalages mais ça ne change pas énormément". Le couloir de vent sous l'anticyclone de Sainte-Hélène n'est pas large pour passer. "Les trois marins, qui filaient vers la pointe sud de l'Afrique, naviguent sur des voiliers " volants " dernière génération (les " foilers "), intrinsèquement plus rapides que les monocoques traditionnels.

Les "foilers" sont des bateaux très rapides, mais éprouvants.

Il affiche ainsi et depuis 24 heures des vitesses et des performances élevées proches des chrono records connus en Imoca, avec ces dernières 24 heures 511,4 milles parcourus à 21,2 noeuds de moyenne sur le fond. Charlie Dalin, actuel deuxième de la course "J'ai eu l'impression de revivre un passage de pot au noir, en encore plus bizarre " Ce samedi matin, à la vacation, Charlie Dalin (Apivia) témoignait du caractère déstabilisant du front froid qui coupe en deux l'anticyclone: "J'ai eu l'impression de revivre un passage de pot au noir, en encore plus bizarre".

"On a cet anticyclone à contourner, c'est pour cela que nous nous dirigeons vers le Brésil. En tout cas, ce ne sera pas une route très directe", a relevé le skipper, qui participe à son premier tour du monde en solitaire.

Alex Thomson n'est plus leader du Vendée Globe! "Malgré tout ce qui s'est passé pour moi depuis le début, je ne suis pas si mal. Il y a trois jours, j'ai plongé sous le bateau pour enlever un filet, je n'ai pas fait le fier!", a raconté Giraud.

Au douzième jour de course, il n'y a qu'un seul abandon, celui de Nicolas Troussel (Corum L'Epargne) après un démâtage lundi au large du Cap-Vert.

Share