Le journaliste et essayiste Jean-Louis Servan-Schreiber est décédé

Share

Le journaliste et essayiste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort samedi 28 novembre à l'âge de 83 ans, des suites de la Covid-19, rapporte Paris-Match.

Après un passage aux Etats-Unis, il décide de voler de ses propres ailes en créant son entreprise de presse, en 1967, avec L'Expansion, qui devient un groupe puissant et incontournable de la presse économique (L'Entreprise, La Vie financière, La Lettre de l'Expansion, La Tribune...).

Éric Chol, directeur de la rédaction de L'Express, a ainsi partagé un touchant message: "Jean-Louis Servan-Schreiber, mon premier patron lorsque j'ai débuté à L'Expansion en 1993".

Parfois éclipsé par son charismatique frère aîné, Jean-Louis Servan-Schreiber s'est imposé comme un puissant patron de presse à l'américaine, à la tête de " L'Expansion " et de " Psychologies " notamment.

Jean-Louis Servan-Schreiber avait également lancé et présidé le comité de soutien de Human Rights Watch en France, qui alerte gouvernements et médias sur les atteintes aux droits humains.

Depuis l'annonce de son décès, les hommages se multiplient chez ses confrères. "Ses conseils nous ont été précieux pour la relance de l'Express", a-t-il ajouté. En outre, ce travailleur infatigable qu'était Jean-Louis Servan-Schreiber comptait à son actif 17 ouvrages et ne ménageait pas son temps pour s'engager en faveur des droits de l'Homme. On le retrouve aussi à la même époque chroniqueur sur France Inter et Europe 1.

C'est avec une infinie tristesse que nous venons d'apprendre la disparition de Jean-Louis Servan-Schreiber, qui avait dirigé Psychologies pendant plus de 10 ans.

" Je fais du surf sur les évolutions sociales". A la fin des années 1990, il reprend le titre Psychologies et en fait un féminin à succès.

" Pendant 30 ans, j'ai expliqué à des hommes comment réussir". À côté de JJSS (décédé en 2006), le cadet JLSS aura lui aussi réussi à imposer les siennes. "C'est plus agréable", avait-il déclaré.

Share