La Grande-Bretagne interdira la vente de véhicules thermiques en 2030

Share

C'est le plan en dix points du Royaume Uni, censé " créer et soutenir " jusqu'à 250.000 emplois, ont indiqué ses services dans un communiqué!...

"Le moment est venu de planifier une reprise plus verte avec des emplois hautement qualifiés qui donnent aux gens la satisfaction de savoir qu'ils contribuent à rendre le pays plus propre, plus vert et plus beau", a déclaré Boris Johnson dans une chronique publiée mardi dans le Financial Times.

C'était une mesure qui devait intervenir en 2035 à la base, mais quelques mois après son officialisation, la Grande-Bretagne vient d'ores et déjà de modifier les termes de cette nouvelle loi puisqu'elle arrivera cinq ans plus tôt, en 2030. L'interdiction entrera toujours en vigueur à cette date pour les véhicules hybrides.

Outre l'objectif de la neutralité carbone en 2050, le dirigeant espère que sa "révolution" verte permettra de réduire les inégalités régionales et effacer partiellement les dommages économiques causés par la pandémie de nouveau coronavirus.

"Notre révolution industrielle verte sera alimentée par des éoliennes en Écosse et dans le Nord-Est, propulsée par des véhicules électriques fabriqués dans les Midlands et elle progressera grâce aux dernières technologies développées au Pays de Galles", a-t-il dit. Elle regrette toutefois que Boris Johnson "reste fixé sur d'autres solutions spéculatives, comme le nucléaire et l'hydrogène provenant d'énergies fossiles".

Share