Grippe aviaire en France : que sait-on des deux cas enregistrés ?

Share

Après la détection d'un cas de H5N8 en Haute Corse il y a quelques jours, c'est maintenant à quelques kilomètres de Paris que le virus de la grippe aviaire est apparu. La totalité des oiseaux présents dans cette animalerie ont du être euthanasiés afin d'éviter tous risques de contamination à l'extérieur.

Comme en Haute-Corse, tous les oiseaux de l'animalerie des Yvelines ont été euthanasiés et des zones de protection et de surveillance ont été mises en place autour du foyer. Les services de l'Etat enquêtent pour trouver d'autres destinataires éventuels de ce transport, dont l'origine n'est pas encore établie.

Selon les pouvoirs publics, les analyses conduites ont révélé la présence du virus H5N8, identique à celui détecté en Haute-Corse, non transmissible à l'Homme.

"On a plusieurs origines possibles qu'on ne peut pas confirmer pour l'instant", a indiqué Loïc Evain. Un protocole sanitaire similaire avait été mis en place en Corse, où des abattages préventifs d'oiseaux ont été réalisés dans des basses-cours dès les premiers soupçons de contamination.

Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, appelle "de nouveau l'ensemble des acteurs concernés, en particulier les animaleries, les transporteurs et les détenteurs particuliers de basses-cours à appliquer strictement les mesures de protection contre l'influenza aviaire".

Ce virus est propagé par les oiseaux migrateurs. La consommation de volailles, de foie gras et d'œufs n'est à ce jour pas déconseillée par le ministère de l'Agriculture. Le retour de ce virus sur le territoire national aurait essentiellement des conséquences économiques majeures pour la filière, qui pourrait voir se fermer les débouchés à l'exportation.

Share