Etats-Unis : Amazon vend désormais des médicaments sur ordonnance en ligne

Share

Après ce rachat, Amazon avait lancé en 2019 une offre de livraison de médicaments sans ordonnance, Amazon Basic Care. Il s'agit d'un portail sécurisé sur lequel les patients renseignent leurs informations d'assurance, sélectionnent un moyen de paiement et gèrent leurs ordonnances. Elle permettra aux consommateurs d'acheter en ligne des médicaments, prescrits sur ordonnance.

L'entreprise a déclaré qu'Amazon Pharmacy, une section dédiée de son site web, veillera à ce que " l'exécution des ordonnances soit aussi pratique que tout autre achat sur la boutique en ligne d'Amazon ".

Amazon pourrait rapidement grignoter des parts de marché en proposant, en temps de pandémie, un service évitant de faire la queue dans les officines. Des économies pouvant aller "jusqu'à 80% de réduction sur les médicaments génériques et 40% sur les médicaments de marque lorsqu'ils paient sans assurance". Le système est censé également pouvoir éviter certaines dérives dans un pays où les overdoses d'opioïdes constitue un enjeu de santé publique majeur.

Car tout a commencé avec une information passée relativement inaperçue en Europe et qui date de 2018: Amazon avait racheté, pour 753 millions de dollars, PillPack... un site Internet américain spécialisé dans la vente et la livraison de médicaments. Au grand dam de tous les petits commerces, qui en France réclament carrément un boycott du géant de l'e-commerce.

Nous avons conçu Pharmacie Amazon donner la priorité aux clients. Mardi 17 novembre, le géant de Seattle a ajouté une nouvelle corde à son arc, la vente de médicaments sur ordonnance.

Rappelons en effet qu'en février ils étaient parvenus à empêcher le vote d'un article du projet de loi ASAP (projet de loi d'accélération et de simplification de l'action publique) qui, pour la première fois utilisait à propos de médicaments le terme de "plateforme " et introduisait une référence au code du commerce dans le code de la santé publique. "A ce jour, seules les pharmacies sont autorisées à vendre en ligne". Comme le résumait alors Gilles Bonnefond (USPO), le slogan en France reste, pour la pharmacie "achète dans ma zone, et non à Amazon!".

Share