Coronavirus : la "décroissance de l'épidémie" a commencé, selon Olivier Véran

Share

Interrogé sur la réouverture des commerces, le ministre de la santé reste prudent: " J'entends la détresse des commerçants, j'entends l'envie des commerçants de rouvrir.

Olivier Véran appelle à ne pas "relâcher (les) efforts " car le virus continue bel et bien de circuler activement.

Olivier Véran à Paris, le 12 novembre 2020. Le virus circulerait moins, ce qui le rend optimiste. Le nombre d'entrées en réanimation ou services de soins intensifs a été, dimanche 15 novembre, au plus bas depuis trois semaines, avec 270 entrées en 24 heures selon les chiffres quotidiens publiés par Santé publique France. "Tout porte à croire que nous avons passé un pic épidémique ", déclare ainsi l'intéressé qui refuse néanmoins de "crier victoire ".

Le ministre de la Santé a par ailleurs fait part de son enthousiasme vis-à-vis de la mise en place des tests antigéniques. Malgré une fiabilité moins grande que celle des tests PCR, Olivier Véran "croit beaucoup aux tests antigéniques" car ils font gagner un "temps précieux" dans la détection des personnes positives au Covid-19. "Un résultat négatif n'est pas fiable à 100%, et pourra être confirmé en laboratoire en cas de symptômes ". "Le risque que vous soyez contagieux serait donc plus réduit", déclare Olivier Véran.

Dans cette interview aux journaux d'Ebra (le Progrès, les Dernières Nouvelles d'Alsace, le Dauphiné libéré, l'Est républicain...), le ministre de la Santé évoque également l'arrivée espérée d'un vaccin et le déploiement des tests antigéniques.

Sans donner de date précise pour un début des vaccinations, Olivier Véran a annoncé que, si les données scientifiques nécessaires étaient disponibles rapidement pour savoir si le vaccin était efficace et avec les autorisations requises, la vaccination pourrait commencer au début de l'année 2021.

Si plusieurs indicateurs semblent aujourd'hui encourageants, la situation reste encore très fragile.

" Nous reprenons le contrôle sur l'épidémie, c'est une bonne nouvelle ", s'est réjoui l'autorité ministérielle tout en invitant les uns et les autres à faire preuve de prudence.

Share