Les Pumas signent un exploit en battant les All Blacks — Rugby Championship

Share

C'est la première fois depuis 2011 que la Nouvelle-Zélande perd deux matchs consécutifs. Dans ce match comptant pour le Tri-Nations, les Pumas ont battu l'équipe numéro une du rugby mondial avec un véritable état d'esprit de guerriers. Et, pour les Pumas, il s'agissait de leur première rencontre depuis treize mois, et leur victoire lors de la Coupe du monde au Japon contre les États-Unis (47-17).

Mario Ledesma n'a pas non plus réussi à contenir toute son émotion à l'issue de la rencontre au micro de Sky Sport. " C'est dingue ce qui nous arrive! "Et je ne parle pas seulement du résultat, mais de la façon dont nous avons joué, après tout ce qu'il s'est passé cette année", a déclaré, ému, le sélectionneur argentin, Mario Ledesma.

Ses joueurs se sont imposés pour la première fois de l'histoire du rugby argentin contre les All Blacks (25-15).

On ne peut donc plus parler de surprise et les All Blacks ont d'ores et déjà des soucis à se faire.

Dans le camp adverse, le sélectionneur des All BLacks, Ian Foster a aligné ce qui ressemblait presque à une équipe type avec les meilleurs éléments actuels.

Mais c'était sans compter sur de valeureux Argentins, dont c'était le premier match dans ce Tri-Nations nouvelle version, et qui avaient à coeur de prouver que leur place au sein de cette compétition n'est pas usurpée. Après l'Australie, l'Afrique du Sud, la France, l'Angleterre, le pays de Galles et l'Irlande, l'Argentine est devenue la septième sélection à avoir battu les All Blacks.

Le match d'ouverture du stade français, Nicolas Sanchez, l'auteur de tous les points pour son équipe avec une tentative et sept pénalités, a signé pour la performance de la capitale. Ils ont inscrit leur premier essai à la 53e minute par Sam Crane avant que Caleb Clarke ne réduise la marque dans les arrêts de jeu. Mais il était trop tard: les Pumas tenaient leur victoire et laissaient exploser leur joie.

Share