Les Anglaises battent (encore) le XV de France féminin

Share

Pour son premier match de la tournée d'automne, le XV de France féminin s'est incliné 33 à 10 face au XV de la Rose après avoir fait jeu égal en première période.

" Forcément il y a beaucoup de déception mais la semaine prochaine face à cette même équipe cela peut très vite repartir".

Le Stade Toulousain reste un réservoir inépuisable de talents pour le XV de France, que ce soit chez les filles comme chez les garçons. Il y a aussi le fait que l'on a eu cinq jours pour travailler collectivement.

On savait que la touche était un de leur point fort, nous on en a perdu quelques unes sur des zones importantes du terrain. Il faut que l'on arrive à être plus vigilante à ce qui se passe autour de nous. (Sur le huis clos) C'est une situation particulière, on essaie de faire abstraction, on avait pris ce facteur en compte en préparant le match.

Le match se joue sur des détails que l'on avait pourtant travaillé à l'entraînement mais tout ne s'est pas déroulé comme on le voulait. On sait que l'Angleterre est l'une des meilleures nations mondiales. Cueillies à froid par un essai précoce de l'Angleterre, les Bleues sont bien revenues dans la partie grâce à un essai de la capitaine Gaëlle Hermet à la 22e minute avant de tenir les "Roses Rouges" en échec à la pause (10-10). Il faut retenir de ce match tous les points de détails qui font que les Anglaises sont une grande nation et sont devant nous. Si on s'oublie une fois, elles, elles ne s'oublient pas. Avant le match à Twickenham, on va avoir quelques entraînements pour essayer de réduire l'écart entre elles et nous.

Mais on s'est précipitées en seconde période, en tapant là où elles couvraient et derrière, ça fait mal. Ce n'est pas une question de physique, on est entraînées, prêtes. Elles sont chirurgicales et quand on leur laisse des brèches, elles prennent: elles sont dedans et elles scorent, c'est la différence avec nous. On ne va pas se laisser abattre, même si c'est dur à encaisser.

Les joueuses d'Annick Hayraud tenteront de faire mieux lors d'un second crunch prévu dès ce samedi (13 h) à Londres. Ce sont des choses que l'on va pouvoir corriger assez rapidement mais il nous faut aussi un peu de temps pour pouvoir travailler.

Share