La France "reprend le contrôle" de l’épidémie, selon Olivier Véran — Coronavirus

Share

"Mais nous n'avons pas encore vaincu le virus". Le ministre de la Santé estime que "grâce au confinement, comme au mois de mars, le virus commence à moins circuler".

De plus, si le nombre de cas positifs diagnostiqués a légèrement baissé, le niveau "reste élevé, entre 20 000 et 30 000 (cas) par jour", a noté le ministre dans un entretien au groupe de journaux régionaux Ebra, en appelant à "poursuivre " les efforts. Olivier Véran qui persiste et signe, encore ce matin, alors qu'il assistait depuis l'aéroport de Lyon aux transferts de plusieurs patients vers d'autres régions moins débordées par le coronavirus.

S'il se montre optimiste, affirmant que "tout porte à croire que nous avons passé un pic épidémique", le ministre de la Santé assure néanmoins dans un entretien à la presse régionale qu'il "est trop tôt pour crier victoire et relâcher nos efforts". Malgré une baisse du taux de fréquentation des services de réanimation avec seulement 270 entrées dimanche 15 novembre, selon Santé publique France, le nombre de cas continue d'augmenter avec près de deux millions de personnes testées positives au Covid-19 depuis le début de l'épidémie.

Les tests antigéniques, la solution? "Un résultat négatif n'est lui pas fiable à 100%, et pourra être confirmé en laboratoire en cas de symptômes", a-t-il argumenté. Il rajoute que " la plupart des scientifiques considère qu'un test antigénique négatif chez une personne asymptomatique impliquerait une charge virale faible. "Le risque que vous soyez contagieux serait donc plus réduit". En France, où les anti-vaccins donnent de la voix, une "campagne de vaccination ne commencera que quand nous aurons toutes les garanties de vacciner en toute sécurité la population".

Même si les chiffres enregistrés la semaine dernière sont plutôt encourageants, l'exécutif ne souhaite pas baisser la garde en relâchant les mesures sanitaires. "Cette décroissance, nous l'observons en France et dans un certain nombre de pays qui nous entourent et qui ont eux aussi mis des mesures de confinement en place", a détaillé Olivier Véran. "Nous reprenons le contrôle sur l'épidémie et c'est une bonne nouvelle", a-t-il ajouté, demandant toutefois aux Français de rester prudents.

Share