Marcus Thuram revient sur sa première sélection — EdF

Share

Samedi, il y aura une autre équipe de France à Lisbonne pour affronter l'autre cador portugais dans la "finale" du groupe de Ligue des nations. L'enjeu était certes nul ou presque, au milieu d'un automne surchargé en rencontres. Il y a pas mal de leçons à tirer, surtout dans l'état d'esprit. Un scénario improbable qui sanctionne une drôle de première mi-temps à une équipe de France bis...

Voici un match amical qui restera dans l'histoire des Bleus! Ces trous d'air avaient eu lieu avec les titulaires, devant un public hostile et en match officiel: Ligue des nations à Rotterdam, qualification pour le Championnat d'Europe à Konya. Mais rien ne s'est passé comme prévu: la Finlande, l'une des victimes préférées des Bleus (huit matchs, huit succès), a décroché une victoire de prestige (0-2) au stade de France.

Sans aller jusqu'à parler de cafard, voir Didier Deschamps appeler pour la première fois Marcus Thuram en équipe de France, douze ans après la retraite internationale du paternel, nous file quand même un petit coup de vieux. Cela s'est terminé en gâchis frustrant pour l'attaquant de Mönchengladbach, l'homme le plus en vue des Bleus mais aussi, forcément, celui ayant le plus manqué de réalisme (barre à la 15e, reprise de volée au-dessus à la 17e, tir contré à la 45e+1, frappe captée à la 70e...). Et après ils marquent sur nos pertes de balles.

"Après il fallait pas être surpris, on est mercredi et le mercredi soir c'est LDC Mandanda doit se prendre ses 3 buts habituels du mercredi soir".

Côté Bleus, Sissoko et Nzonzi ont raté l'occasion de marquer des points à sept mois de l'Euro.

En raison des blessures, seuls 21 joueurs, dont trois gardiens, se sont en effet échauffés mercredi, sur les 26 à disposition.

Les milieux Nabil Fekir, Houssem Aouar et Eduardo Camavinga sont forfait, tandis que les champions du monde Kylian Mbappé (cuisse), Benjamin Pavard (cuisse) et Presnel Kimpembe (pied) sont bien au rendez-vous au centre d'entraînement de Clairefontaine, mais encore en convalescence au début de ce rassemblement resserré sur neuf jours. On a été en dessous de ce que j'attendais. On prend des buts évitables comme souvent. On a énormément le ballon mais sans créer beaucoup de décalage. "Mais c'est factuel et partir de l, le rsultat est logique", a ajout un Deschamps agac. J'espère acquérir le plus d'expérience et le plus vite possible. Nous avions cette volonté, mais cela ne s'est pas nécessairement traduit sur le terrain. "Pour une première, il a montré des choses intéressantes ".

Share