Le MotoGP c'est fini pour Iannone

Share

Tous les résultats d'Andrea Iannone obtenus depuis le 1er novembre 2019 (deux jours avant le GP de Malaisie, où il a subi le contrôle positif) sont donc annulés, mais il avait abandonné en Malaisie et à Valence, au guidon de son Aprilia, ce qui ne change donc pas grand-chose. Le Tribunal arbitral du sport a en effet décidé de le suspendre pour quatre ans, à compter du 17 septembre 2019, date du début de sa suspension provisoire.

Andrea Iannone et ses avocats savaient, qu'en cas de défaite après recours, la sanction risquerait d'être plus lourde encore.

"Andrea Iannone et l'AMA ont interjeté des appels séparés devant le TAS contre la décision rendue par la Cour disciplinaire internationale de la FIM le 31 mars 2020, dans laquelle Andrea Iannone a été reconnu coupable d'avoir violé les règles antidopage et lors de laquelle une suspension de 18 mois lui a été imposée", rappelle l'instance de jugement dans l'annonce de son verdict, ce mardi. Agé de de 31 ans, le pilote italien ne pourra pas revenir à la compétition avant le 17 décembre 2023!

Dans l'explication de cette sentence, le TAS met en avant le manque de preuves fournies par le pilote et sa défense afin de démontrer formellement l'origine de la substance, qu'il clame avoir ingérée de manière involontaire en mangeant de la viande en Asie.

Mais voilà, l'appel n'a pas trouvé l'écho espéré puisque le TAS a confirmé la décision initiale de la CDI et en allant même beaucoup plus loin.

Andrea Iannone a toujours contesté avoir voulu délibérément se doper. Le panel a par ailleurs conclu que ni Andrea Iannone ni ses experts ont pu établir spécifiquement qu'il y avait eu un problème de contamination de viande à la drostanolone en Malaisie. Après la course, Iannone était dépisté comme c'est de coutume dans la compétition.

"En conséquence, le panel a conclu, contrairement à la décision face à laquelle l'appel était déposé, que la violation des règles anti-dopage en vigueur commise par Andrea Iannone devait être considérée comme intentionnelle, et a donc accepté l'appel de l'AMA". Cela pourrait permettre à l'Italien Andrea Dovizioso, actuellement 6e du Championnat mais en fin de bail avec Ducati, de retrouver une place la saison prochaine. Le pilote avait alors fait appel auprès du Tribunal arbitral du sport, qui a prononcé une peine bien plus sévère.

Share