Jérémie Beyou obligé de retourner aux Sables-d'Olonne — Vendée globe

Share

Il pensait pouvoir réparer lui-même à bord du bateau, mais "après un check complet du bateau, les réparations sont plus importantes que prévues". Annoncé parmi les favoris du Vendée Globe 2020-2021, dont le départ a été donné ce dimanche aux Sables d'Olonne, le skipper du monocoque Charal a annoncé son intention de faire de nouveau route vers la Vendée.

C'est le seconde fois que l'organisation de la course et le leader mondial des bateaux semi-rigides à coques aluminium sont partenaires, Highfield ayant personnalisé et mis à disposition du Vendée Globe 46 bateaux, de deux modèles différents. (Photo Pierre Bouras / L'Occitane en Provence). Après avoir été contraint de faire un premier arrêt ce mardi soir afin de régler un souci de renvoi d'écoute alors que la météo prévoyait une nuit difficile avec une violente tempête sur le chemin de la flotte du tour du monde en solitaire sans escales et sans assistance, Jérémie Beyou a ensuite constaté qu'un des safrans de son embarcation était endommagé, stigmate d'une rencontre avec un Objet Flottant Non Identifié (OFNI). "Et on abandonne les réflexes de terrien", poursuit le skipper de 41 ans, qui comme ses concurrents, commençait à ronger son frein, confiné pendant une semaine avant le départ, pour cause de Covid-19. Un gros coup dur.

Читайте также: Joe Biden choisit Kamala Harris comme colistière — USA

Un problème de hook sur l'Occitane oblige Armel Tripon à se dérouter vers la Corogne pour réparer à l'abri. Il a pu en effet sécuriser son mât, et tentera de procéder à une réparation lorsque le temps se calmera.

При любом использовании материалов сайта и дочерних проектов, гиперссылка на обязательна.
«» 2007 - 2021 Copyright.
Автоматизированное извлечение информации сайта запрещено.

Код для вставки в блог

Share