Ilham Aliyev : "L'Arménie a violé le cessez-le-feu"

Share

Après une nouvelle trêve négociée à Washington, l'Arménie et l'Azerbaïdjan n'ont pas attendu longtemps avant de s'accuser mutuellement d'avoir violer le cessez-le-feu.

Le Département d'État américain avait annoncé, dimanche soir, que les deux pays étaient convenus d'une trêve humanitaire à partir du 26 octobre à 8h00 (heures locales).

"Félicitations au Premier ministre arménien Nikol Pachinian et au président azerbaïdjanais Ilham Aliev, qui viennent de convenir d'un cessez-le-feu".

Le vice-secrétaire d'Etat américain Stephen Biegun a rencontré le 24 octobre les ministres des Affaires étrangères des deux pays, et la veille, le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo avait reçu ses homologues azerbaïdjanais Djeyhoun Baïramov puis arménien Zohrab Mnatsakanian, mais sans rencontre à trois.

Dans le même temps, la porte-parole du ministère arménien de la Défense, Chouchan Stepanian, a déclaré que l'artillerie azerbaïdjanaise avait commencé à tirer sur les positions des forces du Haut-Karabakh, "violant gravement l'accord de cessez-le-feu".

Le ministère azerbaïdjanais de la Défense a déclaré que les forces arméniennes avaient "violé le nouveau cessez-le-feu humanitaire" lundi en bombardant ses positions dans la ville de Terter et des villages avoisinants.

L'armée arménienne a violé la trêve à 08h05, quelques minutes après son entrée en vigueur.

"Ceux qui veulent une trêve, envoient des armes à l'Arménie".

Share