Des clandestins menacent l’équipage d’un navire dans la Manche

Share

La police avait demandé l'intervention de l'armée sur le navire, le Nave Andromeda. Sept suspects ont été arrêtés à l'issue d'une opération de l'armée.

Des passagers clandestins se trouvant à bord d'un pétrolier naviguant au sud de l'Angleterre ont menacé l'équipage, a fait savoir dimanche le ministère britannique de la Défense.

Les 22 membres de l'équipage sont " sains et saufs ", a déclaré la police du Hampshire dans un communiqué, précisant que l'enquête se poursuivait pour établir les circonstances complètes de l'incident.

La chaîne Sky News a quant à elle évoqué la découverte de passagers clandestins à bord, affirmant que l'équipage s'est réfugié dans certaines parties du navire.

Les autorités parlent d'une possible tentative de piraterie à bord du Nave Andromedia un pétrolier de 228 mètres immatriculé au Liberia

Tard dans la soirée, le ministère a fait savoir que les forces armées avaient pris le contrôle du bateau et que sept personnes avaient été arrêtées.

Il a été signalé à la police que des clandestins à bord du navire avaient proféré des "menaces verbales" à l'égard de l'équipage. Le cabinet d'avocats Tatham & Co, représentant les propriétaires du navire, a assuré à la BBC à " 100 % " qu'il ne s'agissait pas d'un acte de piraterie. La radio locale Isle of Wight Radio avait initialement évoqué une possible tentative de piraterie à bord du navire de 228 mètres immatriculé au Liberia, transportant 42 000 tonnes de pétrole brut.

Le bateau devait accoster dimanche matin à Southampton, selon la chaîne, ajoutant qu'une zone de cinq miles nautiques a été mise en place autour du navire, qui est survolé par un hélicoptère des garde-côtes.

Share