"Pagaille" et "mauvaises pratiques" : quand Mélenchon pose un lapin à France 2

Share

Présent au rassemblement place de la République à Paris pour rendre hommage à Samuel Paty, décapité par un réfugié russe d'origine Tchétchène, puis sur invité sur le plateau de LCI, il a interrogé "sur ce qu'il se passe avec les Tchétchènes en France".

Une vidéo qui a suscité un drôle de buzz sur la toile. Aux alentours de 22 heures, moment où le ministre de la Santé Olivier Véran était présent en plateau, Léa Salamé a adressé un message aux téléspectateurs: "Théoriquement, à ce moment-là, à l'heure où nous parlons, on aurait dû donner la parole à Jean-Luc Mélenchon". On vous laisse apprécier.

La veille, Jean-Luc Mélenchon avait réagi dans un tweet aux annonces d'Emmanuel Macron, dont un couvre-feu instauré en Ile-de-France et huit métropoles. "Un changement dans l'organisation de l'émission de #France2 me conduit à renoncer à ma participation à cette émission".

Le chef de file de La France insoumise, Jean-Luc-Mélenchon, a appelé à "expulser" les Tchétchènes qui agissent sur le terrain de "l'islamisme politique", à la suite de la révélation de l'identité de l'auteur de l'attentat de Conflans. Mais il y a un peu plus d'un heure, le leader de la France Insoumise a exigé que monsieur Véran quitte le plateau car il ne voulait pas débattre avec lui. " Il n'a jamais été question d'un débat face à face entre les deux hommes". Bernard Henri-Levy, qui intervenait de chez lui, s'est lancé dans un très long monologue de près de 7min ce qui lui a valu d'être coupé assez sévèrement par Léa Salamé et Thomas Sotto, excédés. Il est évident que nous gardons la maîtrise éditoriale de cette émission. Les émissions politiques doivent respecter leurs invités. Ils ne maîtrisent pas leur 'ligne éditoriale': c'est juste le chaos.

Sur sa page Facebook, il s'est même moqué de la faible audience rencontrée par l'émission qu'il a boycottée, devancée par la série " Infidèle " sur TF1 et un film de et avec Clint Eastwood sur France 3... " 60% des contaminations ont lieu au travail ou à l'école ou à l'université entre 8h et 19h". ", avait répondu Olivier Véran". " 60 % des clusters, ça signifie 10 % des contaminations identifiées".

Share